La bourse ferme dans 1 h 6 min
  • CAC 40

    5 799,91
    -9,82 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 696,26
    -11,46 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    31 421,20
    +29,68 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    -0,0028 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 708,00
    -25,60 (-1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    42 076,51
    +772,97 (+1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 014,43
    +26,34 (+2,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,84
    +1,09 (+1,82 %)
     
  • DAX

    14 008,49
    -31,31 (-0,22 %)
     
  • FTSE 100

    6 628,05
    +14,30 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    13 158,43
    -200,35 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    3 847,83
    -22,46 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3928
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Emmanuel Macron agacé : le Pr. Delfraissy dans le collimateur de l’Elysée

·1 min de lecture

De l'amour à la haine. Encensé il y a encore quelque temps, Jean-François Delfraissy s'attire aujourd'hui les foudres de l'exécutif. Et pour cause, ses revirements médiatiques, largement commentés, agacent au plus haut point Emmanuel Macron qui, à en croire une de ses conseillères citée par L'Opinion ce mercredi 27 janvier, surveillerait de près le président du conseil scientifique.

Alors même que d'aucuns accusent le professeur de médecine de ne pas dire "la vérité", d'autres, à l'image du professeur Sadek Beloucif, chef de service en anesthésie-réanimation à l'hôpital Avicenne, défendent son action, estimant que "le scientifique doute par essence". Des considérations dont n'a que faire Emmanuel Macron qui aurait de plus en plus de mal à supporter le président du conseil scientifique. Jean-François Delfraissy serait même "depuis plusieurs mois déjà dans le collimateur du pouvoir, qui n'a pas ce genre d'indulgence à l'égard des tâtonnements et revirements des médecins".

"On voit bien la différence entre les responsables politiques et scientifiques, observe-t-on au ministère de la Santé. Le gouvernement prend en compte ce qui ne rentre pas dans le strict champ sanitaire, la santé mentale des Français et la situation sociale", des enjeux qui ne sont pas forcément analysés par les épidémiologistes. Or, alors que les Français restent largement partagés quant à l'instauration d'un nouveau confinement, les "changements d'avis" de Jean-François Delfraissy sont source d'"angoisse", s'est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Charlene de Monaco : sa fille de 6 ans Gabriella ultra stylée en Dior
« Ils n'auront pas le scalp d’Eric Dupond-Moretti » : Emmanuel Macron le soutient
Yoann Malory, le parolier des stars accusé d’agressions sexuelles, sort du silence
PHOTOS - Obsèques de Jean-Pierre Bacri : Agnès Jaoui, Jamel Debbouze... lui rendent hommage
Éric Dupond-Moretti face aux "sucres lents et sucres rapides" de la justice