La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 869,43
    -108,65 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    11 449,01
    -172,70 (-1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 323,55
    -572,18 (-2,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,66
    -14,21 (-2,64 %)
     
  • S&P 500

    4 033,90
    -36,66 (-0,90 %)
     

Emmanuel Freund: "PowerZ veut montrer qu’un jeu vidéo permet aussi d’apprendre"

Mahema Productions

Emmanuel Freund, fondateur de Shadow, a cocréé en 2020 ce jeu vidéo éducatif, qui stimule les enfants pour qu’ils étudient en s’amusant. Il vise à terme des centaines de millions d’utilisateurs. Il est l’invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.”

Challenges. Pourquoi avoir créé un jeu vidéo gratuit à destination des enfants?

Emmanuel Freund. J’ai quitté Shadow, l’entreprise que j’avais fondée, en 2020, durant la pandémie de Covid. J’ai voulu réaliser quelque chose d’utile. Je me suis rendu compte que la tech n’avait pas fait évoluer l’éducation de nos enfants. J’ai souhaité trouver un moyen de donner accès à une bonne éducation à un maximum de personnes. Le but étant de développer l’esprit critique, avec des sources fiables. Nous avons débuté à six et nous sommes aujourd’hui une cinquantaine.

Quel est le but du jeu de PowerZ?

Chaque joueur possède un avatar, avec un petit dragon qui le suit, et déambule dans un univers imaginaire. Plus il apprend, plus le dragon grandit. Ses pouvoirs augmentent également. Il peut affronter ses amis ou des personnages générés par l’ordinateur. Il y a des épreuves de mathématiques, de français, de géographie ou d’histoire, par exemple. Tout est 100% gratuit et disponible en français et en anglais, sur smartphone ou sur ordinateur.

Voulez-vous changer l’image du jeu vidéo qu’ont de nombreux parents?

Oui, beaucoup de clichés sont associés au jeu vidéo, qui favoriserait notamment le développement d’un enfant geek, rendu asocial toute sa vie. Si on donne un smartphone ou une tablette à un enfant, ils peuvent bien sûr être utilisés n’importe comment. Nous voulons au contraire démontrer que notre jeu vidéo permet d’apprendre des choses. PowerZ est utilisé à Drancy (Seine-Saint-Denis) dans un Réseau d’éducation prioritaire. On s’est aperçu que le nombre de personnes en classe d’étude augmentait grâce à cela, et que les enfants désiraient également continuer à jouer en apprenant chez eux.

Quel est le business model?

C’est le même que celui d’Epic Games, Fortnite. Tout est gratuit, et il est possible d’acheter de petits éléments pour changer l’apparence de son avatar. Il n’y a aucune publicité dans le jeu. Le but aujourd’hui est de continuer à nous développer en France, où nous a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi