La bourse ferme dans 2 h 44 min
  • CAC 40

    5 800,19
    +2,21 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 703,99
    -2,00 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0064 (+0,53 %)
     
  • Gold future

    1 781,70
    -16,20 (-0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    42 211,81
    +153,02 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 030,68
    +36,02 (+3,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,26
    +0,04 (+0,06 %)
     
  • DAX

    13 954,45
    -21,55 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    6 679,76
    +20,79 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4147
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Emmanuel Faber, PDG de Danone : "La crise nous a fait perdre environ un milliard d'euros en ventes"

·1 min de lecture

La pratique du "en même temps" en économie est un art difficile. En voulant faire du profit à l'ancienne et en même temps sauver la planète en tant que dirigeant d'une "entreprise à mission", le PDG de Danone, Emmanuel Faber, entré dans le groupe en 1997 et à sa tête depuis 2014, s'est-il placé sur un siège éjectable? Critiqué par les investisseurs, qui déplorent la chute du cours de Bourse du groupe de près de 25 % en un an, prié de revoir sa gouvernance et de tirer sa révérence par le fonds activiste Bluebell Capital et lâché par Franck Riboud, président d'honneur du groupe, Emmanuel Faber défend son bilan et revient sur son plan de réorganisation "Local First" dans le JDD.

Votre stratégie pour Danone s'articule autour de la santé. Est-elle remise en cause par les turbulences actuelles?
Pas du tout. Le cœur de la mission de Danone consiste à aider les consommateurs à adopter des pratiques alimentaires plus durables et plus saines. La crise sanitaire mondiale a confirmé la pertinence de l'axe de la santé et du local. À notre échelle, ­Actimel a vu ses ventes augmenter de plus de 10% en 2020, avec des gains de parts de marché.
Notre marque Alpro, qui propose une gamme 100% végétale à base de soja, cette plante magique, occupe la première place dans son segment en Europe, avec une croissance de près de 20% au ­second semestre de l'an dernier. Nous sommes également numéro un sur le secteur du bio aux États-Unis. Nous capitalisons sur le positionnement de la "santé gourmande&...


Lire la suite sur LeJDD