La bourse ferme dans 7 h 25 min
  • CAC 40

    6 572,93
    -77,98 (-1,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 117,71
    -47,77 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1690
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 744,00
    -8,00 (-0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    35 794,22
    -1 944,00 (-5,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 035,42
    -66,10 (-6,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,21
    +0,76 (+1,01 %)
     
  • DAX

    15 459,37
    -114,51 (-0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 030,22
    -33,18 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    30 183,96
    -56,10 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 524,19
    +315,41 (+1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3672
    -0,0032 (-0,24 %)
     

Emmanuel et Brigitte Macron sous haute protection pour leurs vacances à Brégançon

·1 min de lecture

Comme tous les étés, Emmanuel Macron a mis le cap en direction du Var. Avec son épouse Brigitte Macron, le chef de l'État a posé ses valises au Fort de Brégançon, résidence officielle des Présidents de la République. Située dans le Var, cette grande propriété est gardée comme un fort... à proprement parler ! En effet, pour assurer la sécurité de Brigitte et Emmanuel Macron, l'Élysée a employé de grands moyens, comme le révélait le journal Le Figaro dans un article paru en 2018. Situé sur la commune de Bormes-les-Mimosas, le fort de Brégançon se dresse sur un piton rocheux d’une trentaine de mètres d'altitude.

Ainsi, Le Figaro révélait qu'il est interdit aux habitants de la commune de Bormes-les-Mimosas et aux touristes qui souhaitent se promener en bateau, planche à voile ou en canot pneumatique, d’approcher le fort à moins de 300 mètres par la mer. Jour et nuit, des patrouilles de gendarmes quadrillent le périmètre de sécurité. Également, le survol du Fort de Brégançon avec une aéronef à moins de 3300 pieds, soit 1000 mètres, et dans un rayon de 3 kilomètres, est prohibé. Un arrêté ministériel avait été adopté le 14 mars 2008. C'est le Général de Gaulle qui a donné au Fort de Brégançon le statut de résidence présidentielle en 1968, notamment pour recevoir des chefs d’état étrangers dans le sud. Avant lui, François Hollande a désactivé la résidence présidentielle et a ouvert le site au public en confiant sa gestion au Centre des Monuments nationaux. Tout en laissant le fort accessible (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles