Marchés français ouverture 3 h 37 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 761,10
    -103,22 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 243,42
    +159,28 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 018,42
    +75,25 (+7,98 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Les Emirats misent sur le vaccin chinois

·2 min de lecture

Abu Dhabi et Dubaï veulent devenir la plateforme de vaccination anti-Covid du Moyen-Orient en produisant le BBIBP-corV. Un choix géopolitique.

les Emirats arabes unis (EAU) enregistrent le deuxième plus haut taux de vaccination anti-Covid par centaine d'habitants au monde. Les autorités espèrent avoir traité la moitié de la population dès avril et ainsi parvenir à l'immunité collective. Ils ont opté pour le vaccin chinois BBIBP-corV, produit par Sinopharm.

Pourtant, de nombreux pays sont réticents à adopter ce vaccin. , on manque en effet de données fiables. L'Organisation mondiale de la santé l'examine actuellement et pourrait donner son aval à sa diffusion en mars. En outre, le 12 janvier au Brésil, des scientifiques ont fait savoir qu'un autre vaccin chinois développé par Sinovac n'était efficace qu'à 50 %, loin des 78 % annoncés. Bahreïn et les EAU proposent également le vaccin de Pfizer-BioNTech, mais ils n'en ont commandé qu'en petites quantités.

Plate-forme de diffusion du vaccin

Abu Dhabi espère devenir une plate-forme de diffusion du vaccin. Elle a aménagé un vaste entrepôt de stockage et travaille avec le suisse Sky-Cell pour produire des containers capables de maintenir au froid les doses pendant leur transport. Le principal partenariat des EAU dans ce domaine est celui avec la Chine. Et les Emirats entendent produire eux-mêmes le vaccin dès cette année. L'Egypte en aura besoin pour ses 100 millions d'habitants ; et le Liban, en crise, ne recevra que 60 000 doses de Pfizer. Une production massive de doses dans les EAU pourrait ainsi faciliter l'adoption du BBIBP-corV dans toute la région. A la grande satisfaction de Pékin, que les Emiratis souhaitent séduire. Longtemps partenaires des Occidentaux, ces derniers cherchent à diversifier leurs relations. Les entreprises de télécoms émiraties ont accordé des contrats 5G à Huawei, blacklisté par les Etats-Unis. Les liens militaires se renforcent aussi : les EAU ont déployé des drones d'attaque chinois en Libye. Leur collaboration avec Sinopharm devrait encore les rapprocher.


Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi