La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1413
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    36 654,76
    -1 331,21 (-3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,89
    -23,84 (-2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Les Emirats commandent 80 Rafale, revanche éclatante après les sous-marins australiens

·2 min de lecture

Comme révélé par Challenges le 17 novembre, les Emirats Arabes Unis ont annoncé la commande de 80 Rafale à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron dans le Golfe. Plus gros contrat export du chasseur français, cet accord est surtout une revanche éclatante après la catastrophe des sous-marins australiens.

C'est ce qu'on appellerait le "contrat du siècle", si l'expression n'était un rien galvaudée. Moins de trois mois après , le camp français prend une revanche éclatante. , les Emirats Arabes Unis ont annoncé, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron vendredi 3 décembre, la commande de 80 chasseurs Rafale dans son standard F4, le plus gros contrat export de l'histoire de l'avion de combat français. Cette commande monumentale, 16 milliards d'euros armement compris, confirme l'année exceptionnelle pour l'appareil de Dassault. Avec la commande supplémentaire de 30 avions par l'Egypte (en plus des 24 déjà achetés), et les commandes de la Grèce (24 avions), et de la Croatie (12 appareils d'occasion), la prise de commandes 2021 atteint 166 avions en un an. Un chiffre inédit, qui correspond à 16 ans de production du Rafale au rythme actuel.

Cette commande, en tous points historique, n'efface évidemment pas le traumatisme des sous-marins australiens, une humiliation qui risque de poursuivre longtemps l'industrie de défense française. Mais elle compense largement, sur le plan financier, le manque à gagner lié à la décision de Canberra. Pas convaincu? Prenons notre calculatrice. Le contrat australien était estimé à 35 milliards d'euros, dont . La commande émiratie de Rafale, de 16 milliards d'euros (14 milliards pour le Rafale, 2 milliards pour les missiles Mica NG et Black Shaheen/Scalp de MBDA), est donc quasiment deux fois plus grosse. Elle a, en outre, deux avantages que n'avait pas le contrat de sous-marins. Un, le paiement aura lieu assez rapidement: l'acompte à l'entrée en vigueur du contrat, donc maintenant ; et l'essentiel à la livraison des Rafale à Abu Dhabi, prévues de 2027 à 2031. Le paiement des sous-marins australiens, lui, ne serait arrivé que très tard, avec une bonne partie lors de leurs livraisons respectives, prévues de 2032 à 2050.

Valeur ajoutée en France

Deuxième avantage du gigantesque contrat émirien: là où les sous-marins Attack devaient être assemb[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles