Marchés français ouverture 3 h 43 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 853,41
    +100,04 (+0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1301
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    23 612,43
    -176,50 (-0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    50 058,54
    -347,69 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 436,99
    -1,89 (-0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Emile Louis, Guy George… Christophe Hondelatte dévoile le secret tragique derrière les noms des plus grands criminels

·1 min de lecture

Christophe Hondelatte a beau avoir quitté la présentation de Faites entrer l'accusé, la star du fait-divers a encore beaucoup à nous apprendre sur les petites histoires sordides françaises... Ce lundi 19 octobre, le journaliste était l'invité de Quoditien à l'occasion de la sortie du film Barbaque de Fabrice Éboué, dans lequel il fait une apparition. Et alors qu'il était question du nom des deux criminels du film, à savoir Vincent Pascal (Fabrice Éboué) et Sophie Pascal (Marina Foïs), Christophe Hondelatte a répondu à une question souvent évoquée dans l'univers du fait-divers : pourquoi les criminels ont-ils souvent un prénom en guise de nom de famille ?

À la question de Yann Barthès "Patrick Henry, Guy George, Emile Louis, Monique Olivier, comment expliquer ça, les prénoms comme noms ?", l'ex-présentateur de Faites entrer l'accusé a donné une réponse particulièrement pointilleuse. Il a en effet expliqué le double-prénom des malfaiteurs par leur passé souvent houleux dans les couloirs de la Ddass (direction départementale des Affaires sanitaires et sociales). "C'est un sujet pas drôle. La plupart de ces gens-là sont des enfants de la Ddass qui ont donc été appelés, en général, par leur deuxième prénom, explique le journaliste, avant de donner un exemple concret : Guy Georges s'appelle Guy Rampillon. Quand il est abandonné par sa mère et que l'abandon est reconnu par la Ddass, on prend son deuxième prénom, qui est Georges, et on l'appelle (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Dans sa lutte contre le Covid, une mère de famille perd ses mains et ses pieds
Disparition de Delphine Jubillar : une trace de sang retrouvée dans le salon du couple
Une jeune femme soupçonnée d'avoir agressé sa conjointe meurt en cellule
Appel à témoins : un nourrisson abandonné en Eure-et-Loire
Un pédophile refuse de sortir de prison : il préfère mourir dans sa cellule

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles