Publicité
Marchés français ouverture 8 h 4 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0814
    +0,0070 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 206,37
    +897,98 (+1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 414,17
    +19,13 (+1,37 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

"Il m'a embrassée… Et la suite" : une ancienne danseuse de Claude François l'accuse d'agression sexuelle

Capture France 2

C'est un témoignage glaçant. Lundi 22 mai 2023, Faustine Bollaert était une nouvelle fois aux commandes de Ça commence aujourd'hui. L'animatrice a donné la parole à Christine, une ancienne danseuse de Claude François. Cette dernière a assuré avoir été sous "emprise" du chanteur durant de nombreuses années. Selon elle, elle aurait été dans une "relation toxique" avec l'interprète du Téléphone pleure. Elle a même été encore plus loin en révélant, toujours d'après son récit, que sa première relation sexuelle se serait faite "sans consentement", alors qu'elle aurait été enfermée à clé. "Je suis sortie de la loge, un peu choquée et son secrétaire est revenu me chercher en me disant 'Tu ne peux pas partir sans dire au revoir à Claude, je vais me faire virer à cause de toi'", s'est-elle rappelée face à l'animatrice, qui semblait être choquée d'entendre de tels propos. Devant cette situation, elle aurait donc pris l'initiative de retourner voir Claude François.

"Je suis rentrée dans la loge, il a gardé ses distances quelques instants et après il m'a prise dans ses bras, il m'a embrassée...", a poursuivi Christine sur le plateau de Ça commence aujourd'hui. Faustine Bollaert a alors voulu savoir ce qu'il s'était passé ensuite. Seulement, l'ex-danseuse de Claude François avait la voix tremblante et a eu du mal à exprimer ce qu'il lui serait arrivé. "Et la suite...", a-t-elle simplement confié. Durant de longues secondes, le silence a pris possession du studio de l'émission diffusée sur France (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite