Marchés français ouverture 1 h 18 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 172,59
    -436,00 (-1,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    -0,0021 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 064,62
    +50,81 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    47 289,64
    +1 826,23 (+4,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 554,28
    +1 311,60 (+540,46 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Elsamakeup déconstruit les préjugés sur le handicap

·1 min de lecture

Elsamakeup, c’est beaucoup de vidéos beauté sur YouTube. Suivie par presque 1 million d’abonnés, la jeune femme partage les nouveautés maquillage et propose de réaliser des makeup face caméra pour donner une idée du rendu des produits à ses spectateurs. Elsa a posté, avant-hier, un type de contenu inédit sur sa chaîne. Elle a publié une vidéo dans laquelle elle parle, bien sûr, maquillage mais aussi handicap. Elle tente d’y déconstruire les clichés qui sont associés à cette situation, étant elle-même concernée. Elle a demandé à ses 744 000 followers sur Instagram, de lui partager toutes les idées reçues qu’ils avaient sur le handicap. La jeune femme a cependant insisté sur le fait qu’elle ne souhaitait pas être la porte-parole des personnes dans cette situation et que son but sur YouTube était avant tout de partager sa passion pour oublier le handicap.

Trouver l’amour, « ce n’est pas du tout mission impossible »

Plusieurs questions reviennent sur le fait de rencontrer l’amour quand on est une personne en fauteuil roulant et Elsa confirme « Je pense que là où il y a le plus de préjugés, c’est sur toute la thématique des rencontres amoureuses ». Elle confie s’être interdit l’amour, par le passé, pour ne pas imposer sa situation à un homme car elle trouvait cela « égoïste ». Elsa rassure pour autant ses abonnés et affirme ne plus se fermer de portes même si elle reconnaît que ce n’est pas facile de trouver l’amour. « Déjà pour une personne valide c’est pa... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi