Marchés français ouverture 5 h 16 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 896,10
    -41,11 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    0,9816
    +0,0015 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 050,25
    -172,58 (-1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    19 561,72
    -245,57 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,35
    -7,08 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

Elon Musk révèle des détails sur Optimus, l’androïde de Tesla

Un tweet posté le 3 juin dernier par le multimilliardaire a en effet suggéré qu’un premier prototype fonctionnel pourrait être présenté le 30 septembre prochain, à l’occasion de l’AI Day, la journée de l’intelligence artificielle, organisée par Tesla. Ce tweet a depuis été suivi par de nombreuses autres déclarations et au fil des conférences et des présentations, la silhouette d’Optimus a commencé à se dessiner de plus en plus clairement.

Mesurant 1 mètre 77, le robot pourrait aussi bien être un humain caché dans une combinaison et coiffé d’un casque des Daft Punk. Son corps est habillé de blanc et de gris et la partie supérieure de son corps, au-dessus des épaules, est recouverte d’un maillage noir qui cache probablement ses enceintes. Le visage d’Optimus se présente comme une élégante surface lisse d’un noir profond, un écran qui, quand le robot sera allumé, servira d’interface avec son utilisateur.

Optimus pèse un peu plus de 56 kilos et aura une vitesse de pointe de 8 km/h, à mi-chemin entre la marche et la course. Son cou, ses jambes, et ses bras sont mobiles et pourront lui servir à transporter des objets de 20 kilos et de soulever des charges allant jusqu’à 68 kilos. Bon, pas de chance, si l’on en croit un échange de tweets entre Elon Musk et le Youtubeur Dave Lee, le prototype ne ressemblera absolument pas aux images d’Optimus qui ont circulé jusqu’à présent. Difficile pour l’instant de savoir si c’est parce qu’il sera à l’étape de brouillon, parce que l’équipe aura complètement révisé son design, ou s’il s’agit simplement d’une affirmation en l’air, destinée à brouiller les pistes.

Des robots humanoïdes « grand public » ?

Ce qui semble plus sérieux, c’est l’annonce récemment rédigée par Musk pour China Cyberspace, le magazine de l’administration du cyberespace chinois. Si ça ne vous dit rien, il s’agit ni plus ni moins que de l’entité qui...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura