La bourse ferme dans 2 h 27 min
  • CAC 40

    6 305,29
    -53,45 (-0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 680,88
    -27,51 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 856,80
    +9,00 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    27 299,74
    -1 245,27 (-4,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,31
    -21,56 (-3,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,51
    +0,22 (+0,20 %)
     
  • DAX

    14 066,98
    -108,42 (-0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 511,44
    -2,00 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2490
    -0,0098 (-0,78 %)
     

Elon Musk, portrait d'un milliardaire sans limite ni tabou

·2 min de lecture

Sans limite ni tabou, le créateur de Tesla et SpaceX bouscule les codes de l'industrie automobile et du spatial. Au pas de charge.

Ryan et Philippe sont dans un bateau. Ryan tombe à l'eau. Ou Philippe. Ou les deux. Elon Musk s'en fout, il n'est pas maître-nageur! Analyste chez JP Morgan, à New York, Ryan Brink-man prédit que l'action Tesla vaudra 250 dollars à la fin 2022. A Londres, chez Jefferies, Philippe Houchois pense qu'à la même époque elle atteindra 1.400 dollars.

Deux analystes chevronnés, respectés, un écart de presque un à six. Et qu'en dit Elon Musk? Rien. Ou plutôt si. En direct sur Twitter, il fait caca - littéralement: "Je viens de déposer des amis à la piscine." Vingt et une minutes plus tard, au cas où certains auraient pris la métaphore scatologique au premier degré, un deuxième tweet: "Plouf plouf." Devant de telles gamineries, la moitié de la planète lève les yeux au ciel, exaspérée, l'autre pouffe de rire. Ce n'est pas nouveau.

Ce qui l'est, c'est que l'anecdote figure au tout début du long portrait que lui a consacré en décembre . Avec un compliment ultime, pour un média américain: Musk "constitue un retour à notre glorieux passé industriel, avant que l'Amérique ne se mette à stagner et ne plus produire que des règles, des restrictions, des limites, des obstacles et Facebook". Bienvenue au fan-club!

Aucun doute: l'année 2021 aura été celle de la consécration, pour le milliardaire le plus déconcertant de la planète. pour envoyer des astronautes américains sur la Lune. En mai, Musk est couronné par la télé, où . En octobre, le géant de la location de voitures . A l'automne, plusieurs de ses fusées sont lancées pour de nouvelles missions révolutionnaires, comme la défense contre les astéroïdes ou l'étude des rayons cosmiques. Et Musk finit l'année assis sur une montagne de cash, .

On en passe, et des meilleures. En 2021, Musk s’est aussi querellé avec une sénatrice démocrate la traitant de "maman hargneuse" car elle demandait qu’il paye plus d’impôts; il a fait miroiter un don de 6 milliards de dollars au Programme alimentaire de l’ONU si celui-ci pouvait "décrire exactement[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles