Marchés français ouverture 7 h 18 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0694
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 693,95
    -241,19 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,93
    -11,08 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Elon Musk n'a pas le droit de critiquer Twitter dans ses tweets, d'après l'accord sur le rachat

Depuis lundi 25 avril, c'est officiel : Twitter et Elon Musk sont tombés d'accord pour le rachat du réseau social par le milliardaire. Coût total : 44 milliards de dollars. Une bonne opération pour l'homme le plus riche du monde, dont l'offre a été approuvée par le conseil d'administration, malgré l'opposition affichée dans un premier temps. "La liberté d'expression est le socle d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où les sujets vitaux pour le futur de l'humanité sont débattus", déclarait Elon Musk dans un communiqué. Mais, d'après Business Insider, le milliardaire ne pourra pas tout dire.

Selon des documents internes consultés par nos confrères, chaque partie a accepté de payer 1 milliard de dollars de pénalité en cas de non-respect de leur accord. Et pour éviter que la société pâtisse d'éventuels incidents émanant de l'extérieur, des détails précis ont été écrits noir sur blanc. Ainsi, Elon Musk doit se comporter correctement sur le réseau social et ne doit pas critiquer la société ou l'un de ses représentants. Les tweets du fantasque homme d'affaires auraient inquiété au sein du conseil d'administration. Il aurait déjà, selon Business Insider, effacé des tweets critiques à l'égard de Twitter.

Mais seul Twitter semble concerné dans cet accord, comme en témoigne le tweet de la semaine passée à propos de Bill Gates, dans lequel l'homme d'affaires est comparé à un émoji d'homme enceinte. En outre, Twitter et Elon Musk ne peuvent plus renoncer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la prudence est de mise avec une avalanche de résultats trimestriels
Meta (Facebook) : un bénéfice net en baisse, mais le pire a été évité
Incident grave sur un vol Air France : les pilotes mis en cause
Boeing : la date de livraison du 777x à nouveau repoussée
Anonymous pirate des entreprises russes du secteur de l'énergie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles