Marchés français ouverture 7 h 53 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0477
    -0,0079 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 743,89
    -1 495,34 (-5,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Elon Musk lève plus de 7 milliards de dollars pour financer le rachat de Twitter

Le patron de SpaceX et de Tesla affirme avoir sécurisé 7,14 milliards de dollars pour financer le rachat de Twitter.. Parmi les investisseurs: le co-fondateur d'Oracle Larry Ellison et le prince et homme d'affaires saoudien Al-Walid Ben Talal.

Elon Musk affirme avoir sécurisé 7,14 milliards de dollars pour financer le rachat de Twitter, listant parmi les investisseurs le co-fondateur d'Oracle Larry Ellison et le prince et homme d'affaires saoudien Al-Walid Ben Talal. Dans un document transmis mercredi au gendarme boursier américain, la SEC, le patron de Tesla et de SpaceX nomme au total 19 investisseurs ayant accepté de contribuer à l'acquisition du réseau social.

Le multi-milliardaire Larry Ellison, qui a co-fondé le géant informatique Oracle et siège au conseil d'administration de Tesla, va apporter 1 milliard de dollars. Les fonds d'investissement Sequoia Capital (800 millions de dollars), Vy Capital (700 millions) et Brookfield (500 millions) font également partie des principaux contributeurs. Le prince Ben Talal va pour sa part mettre à disposition près de 35 millions de ses actions Twitter une fois le rachat finalisé afin de conserver une participation au capital de l'entreprise que Elon Musk souhaite retirer de la Bourse. L'investisseur saoudien avait précédemment jugé l'offre d'achat à 54,20 dollars par action (soit environ 44 milliards de dollars en tout) trop faible par rapport à la "valeur intrinsèque de Twitter".

Ces apports vont permettre à l'entrepreneur d'origine sud-africaine et homme le plus riche du monde de réduire le montant de son prêt sur marge contracté auprès de Morgan Stanley et d'autres institutions financières, le faisant passer de 12,5 milliards de dollars à 6,25 milliards. Un prêt sur marge permet à un emprunteur d'augmenter son crédit en engageant des actifs comme garantie collatérale. (avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles