La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 272,23
    -121,52 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    14 083,12
    -91,02 (-0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 157,11
    -41,79 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,64
    -8,97 (-0,89 %)
     
  • S&P 500

    4 245,05
    -10,10 (-0,24 %)
     

Elon Musk lâche le bitcoin : quel est l'impact de la cryptomonnaie sur l'environnement ?

·1 min de lecture

Elon Musk fait encore des siennes : le fantasque PDG de Tesla ne veut plus du bitcoin ! Une annonce surprenante faite, comme à son habitude, sur Twitter mercredi. "Tesla a suspendu la possibilité d’acheter des véhicules avec des bitcoins. Nous avons des inquiétudes sur l’augmentation rapide des énergies fossiles qui sont utilisées pour miner des bitcoins et émettre des transactions, en partie le charbon, qui est la pire des émissions", écrit le fondateur de la marque de voitures électriques. Elon Musk met ainsi, tardivement, le doigt sur la problématique environnementale des cryptomonnaies.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Des fermes de minage de bitcoins très énergivores

Derrière sa façade immatérielle, le bitcoin présente en effet un bilan carbone très négatif. Le processus de création de cette cryptomonnaie, qu’on appelle le minage, consiste à faire tourner des "fermes" de milliers d’ordinateurs, 24h sur 24h. Chaque ordinateur résout des problèmes informatiques très compliqués permettant de créer des "blocs", des espaces de stockage supportant les transactions en bitcoin. En échange de ce travail à la chaîne 2.0, les mineurs reçoivent des fragments de la précieuse monnaie virtuelle. À plus de 40.000 dollars l'unité, c'est donc un business très rentable, d'autant qu'il nécessite peu de personnels, les ordinateurs tournent tout seuls.

...
Lire la suite sur Europe1