La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 338,10
    -56,91 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0532
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 810,20
    -5,00 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    16 129,49
    -86,23 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,32
    +1,90 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,18
    -1,04 (-1,28 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 412,56
    -69,88 (-0,61 %)
     
  • S&P 500

    4 059,60
    -16,97 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2282
    +0,0026 (+0,21 %)
     

Elon Musk dit acheter Twitter pour permettre des débats «sains» sur internet

© KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Elon Musk a affirmé jeudi sur Twitter qu'il achetait ce réseau social parce qu'il est "important pour l'avenir de la civilisation d'avoir une place publique en ligne où une grande variété d'opinions peuvent débattre de façon saine, sans recourir à la violence". "Ceci dit, Twitter ne peut évidemment pas être un endroit infernal ouvert à tous, où tout peut être dit sans conséquence", a-t-il aussi relevé dans un message adressé aux annonceurs. Elon Musk n'a pas encore officiellement finalisé l'acquisition de Twitter, mais plusieurs signaux montrent que l'opération est en cours.

 

>> À ÉCOUTER - Elon Musk, un enfant très précoce

"Essayer d'aider l'humanité"

L'entrepreneur s'est notamment rendu au siège du réseau social mercredi et s'est rebaptisé "Chef Twit" sur son profil - "twit" voulant dire "crétin" en anglais. D'après le Wall Street Journal, les banques participant aux financements ont aussi commencé à envoyer l'argent. Et le New York Stock Exchange, où Twitter est coté, a indiqué dans une notice que l'action de la plateforme serait suspendue vendredi avant l'ouverture de la séance. La juge chargée de régler un contentieux entre les deux parties leur avait donné jusqu'à vendredi pour pour se mettre d'accord, faute de quoi un procès aura lieu en novembre.

Aux annonceurs, Elon Musk assure dans son message qu'il n'a pas engagé l'opération parce que c'était "facile" ou "pour se faire de l'argent", mais pour "essayer d'aider l'humanité". "En plus de respecter les lois, not...


Lire la suite sur Europe1