La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9802
    -0,0082 (-0,83 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 435,03
    -287,96 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,62
    -7,50 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Elizabeth II, un règne marqué aussi par les guerres

CATERS/SIPA

Qu'il s'agisse de la Seconde Guerre mondiale, de la guerre du Golfe ou du conflit en Ukraine, le long règne d'Elizabeth II a été marqué par les grandes crises internationales.

En sept décennies de règne, la reine Elizabeth II, , en a vu éclater des crises et des conflits internationaux. Le premier d'entre eux est bien sûr la Seconde Guerre mondiale. L'héritière du trône d'Angleterre n'a alors que treize ans lorsque celle-ci éclate. En 1939, alors que le Royaume-Uni essuie les raids répétés de l’aviation allemande, la famille royale refuse qu'Elizabeth et sa sœur soient évacuées au Canada. "Mes enfants n'iront nulle part sans moi. Je ne partirai pas sans le roi. Et le roi ne partira jamais", avait argumenté sa mère la reine, épouse du roi George VI.

Tropisme pro-européen

Il faut attendre un an de plus pour que l'adolescente prononce son premier discours radiophonique à l’adresse de tous les enfants du royaume, dont de nombreux ont été déplacés: "nous savons, chacun de nous, qu’à la fin, tout ira bien; car Dieu prendra soin de nous et nous donnera la victoire et la paix. Et quand la paix viendra, souvenez-vous que ce sera à nous, les enfants d’aujourd’hui, de faire du monde de demain un endroit meilleur et plus heureux." En 1945, Elizabeth s’engagera totalement, devenant la première femme de la famille royale à servir dans les forces armées en intégrant l’Auxiliary Territorial Service, la branche féminine de l’armée britannique.

Durablement marquée par la Seconde Guerre mondiale, la reine semblait faire le lien entre la paix et la construction européenne. Un tropisme pro-européen visible dans plusieurs de ses discours. Par exemple, en 1948, alors en visite à Paris, la princesse avait évoqué "un enseignement à tirer de l’histoire de nos deux peuples". Dans "un monde si tragiquement bouleversé, ceux qui le voudront trouveront (dans cette histoire) la promesse d’un avenir meilleur pour l’Europe". En 2014, lors de l'un de ses derniers déplacements à l'étranger - elle avait participé aux commémorations du , elle avait aussi souligné "l'immense et héroïque effort" et les "incroyables sacrifices" des vétérans ayant participé à ces opérations.

Dis[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi