La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9820
    +0,0081 (+0,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 832,13
    -291,49 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Elizabeth II, Angela Merkel, Cléopâtre... Ce livre qui décrypte l’art du pouvoir au féminin

Femmes d’Etat (éd. Perrin), retrace vingt parcours féminins, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, dont celui de la reine Elizabeth II décédée le 8 septembre dernier. Un ouvrage collectif, sous la direction d’Anne Fulda, qui donne à réfléchir sur l’exercice du pouvoir par les femmes.

Avec , c’est une "femme d’Etat" qui s’en va. Le terme est très peu utilisé, nos oreilles étant plus habituées à entendre l’expression "hommes d’Etat". Et pourtant, les femmes ayant exercé le pouvoir suprême ont été plus nombreuses qu’on ne l’imagine depuis l’Antiquité. C’est ce que vient illustrer un livre collectif, paru le 25 août aux éditions Perrin, sous la direction d’Anne Fulda, journaliste au Figaro. Une démarche originale, qui ouvre la porte vers "une autre histoire du pouvoir", où les figures féminines retrouvent leur place jusque dans la gestion des crises les plus graves. "Une manière de prouver que que certains évoquent n’est pas infranchissable, puisqu’il a déjà été percé", souligne la coordinatrice de l’ouvrage dans sa préface.

Couverture du livre. Crédit : Editions Perrin Le Figaro
Couverture du livre. Crédit : Editions Perrin Le Figaro

Pour évoquer vingt de ces figures - de Cléopâtre…à Angela Merkel! – des plumes bien trempées se sont mobilisées. Né au Caire et longtemps journaliste au Monde, l’érudit Robert Solé brosse ainsi le portrait de la mythique reine d’Egypte, "superstar de l’Antiquité", comme il avait naguère brossé celui d’Anouar El-Sadate. Une souveraine "séductrice", certes, mais aussi "polyglotte", intéressée par les sciences et ayant lu les grands auteurs comme Homère et Euripide, et en ayant inspiré d’autres, tel Shakespeare.

Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, nous fait quant à elle découvrir l’histoire de Cixi, "la mystérieuse impératrice", à la tête d’un pays de 400 millions d’habitants qui n’est pas encore la Chine mais "le Grand Empire Qing". Une ancienne concubine parvenue au sommet du pouvoir dans la dernière partie du XIXème siècle. Confrontée à de terribles épreuves – guerre de l’Opium, conflit sino-japonais, révolte des Boxers – elle tentera sans succès de réformer son immense empire.

Elizabeth II, "l'un des derniers mythes vivants"

Au fil de l’ouvrage, historiens, journalistes et spécialistes d’un pays ou d’une époque partagent avec leurs lecteurs : Isabelle la Catholique, Catherine[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi