La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 265,51
    -233,52 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Journée de toutes les catastrophes pour Elisabeth Borne

POOL

La Première Ministre a remis mardi sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée "afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche", a déclaré l'Elysée.

Ce lundi, Elisabeth Borne a remis sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée "afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche", a fait savoir l'Elysée. dans la sixième circonscription du Calvados avec 52,46% des voix, la Première ministre est aujourd’hui . Dimanche soir, elle avait déclaré que "la situation (que nous vivons après les législatives est inédite. Jamais l'Assemblée nationale n'a connu une telle configuration sous la Ve République. Cette situation constitue un risque pour notre pays. (…) . Il n'y a pas d'alternative à ce rassemblement pour garantir à notre pays la stabilité et conduire les réformes nécessaires." Cette déclaration tardive avait été reçue poliment mais avec un sentiment d’indifférence.

Cinq semaines à Matignon

Dès les résultats des législatives connus, les politologues et commentateurs évoquaient la question du . De sensibilité de gauche -elle fut directrice de cabinet de Ségolène Royal-, la Première ministre est une femme de dossiers, une technocrate. Or dans la séquence compliquée, qui s’annonce, Emmanuel Macron aura besoin d’un chef du gouvernement au profil plus politique. Pour Eric Coquerel, "Elisabeth Borne est illégitime". Le député LFI a indiqué dimanche soir que la Nupes déposerait "bien évidemment" une motion de censure à l’Assemblée nationale contre son gouvernement. L'ancienne candidate de LR à la présidentielle Valérie Pécresse a également appelé lundi Emmanuel Macron à "changer de Premier ministre et de gouvernement". Si Elisabeth Borne devait partir, elle serait la Première ministre la plus éphémère de la cinquième République. En fonction depuis le 16 mai, elle serait restée seulement cinq semaines à Matignon. Moins que Bernard Cazeneuve (5 mois et 9 jours) et qu’ (10 mois et 18 jours).

Tenir, ou partir ?

Les prochains jours seront donc cruciaux pour Mme Borne. Elle reste pour l'heure à la manoeuvre, alors que le président va être happé par des obligations internationales. Mardi, elle a ainsi réuni tout son gouv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles