La bourse ferme dans 2 h 55 min
  • CAC 40

    6 535,43
    +11,99 (+0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 762,48
    +13,13 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0339
    +0,0037 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    -0,80 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    23 889,70
    +1 153,27 (+5,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    583,81
    +52,59 (+9,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,84
    +0,91 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 751,45
    +50,52 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,66
    -30,45 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2224
    +0,0006 (+0,05 %)
     

Elisabeth Borne sur l'énergie: "Il ne faut pas se cacher la gravité de la situation"

Glasshouse pour les Rencontres Économiques

La première-ministre Elisabeth Borne, invitée de ce samedi 9 juillet du grand raout annuel du cercle des économistes, a centré sa prise de parole sur l'énergie et l'éducation, deux grands thèmes du nouveau quinquennat.

Eluder les sujets économiques aux rencontre économiques d’Aix-en-Provence, la démarche a quelque chose d’ironique. La Première ministre Elisabeth Borne, invitée de ce samedi 9 juillet du grand raout annuel du cercle des économistes, dans l’amphithéâtre 1 du parc Jourdan, a centré sa prise de parole – 15 minutes finement calibrées, sans questions ni réponses ouvertes au public sur l'énergie et l'éducation.

Situation énergétique grave

Concernant la flambée des prix de l’énergie à la suite de la guerre en Ukraine, la ministre a reconnu : "il ne faut pas se cacher la gravité de la situation." Au gouvernement, en effet, on se prépare à ce que la Russie coupe totalement ses livraisons de gaz à la France, l'Allemagne et l'Italie. Le message est clair : on ne pourra pas se chauffer ou se déplacer "comme si de rien n'était" dans plusieurs mois, confirme-t-on à Bercy.

"On veut sortir au plus vite des énergies fossiles", a rappelé la Première ministre, notamment en développant une logique de sobriété, et en accélérant "sur la baisse de la consommation, la rénovation des logements et décarbonation de l’industrie". Elisabeth Borne a marqué l’importance de se préparer à une conjoncture plus difficile dans les mois à venir. Pour la ministre, les crises sont tout autant de "chances pour renforcer notre souveraineté et créer des emplois sur nos territoires: sortir des énergies fossiles, c’est aussi garantir du pouvoir d’achat dans la durée à nos concitoyens."

En attendant, le gouvernement va remplacer ses énergies fossiles importées de Russie par des énergies fossiles développées à proximité, en réouvrant des centrales à charbon. Côté nucléaire, il va relancer huit réacteurs nucléaires à l'arrêt.

L'éducation, "notre premier bien commun"

Pour soulager les Français les plus modestes du cout de l'énergie, plusieurs pistes sont à l'étude : une aide au carburant sera intégrée au projet de loi de finances rectificative en octobre, ainsi qu'une aide similaire sur le gaz et l'électricité en[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles