Marchés français ouverture 5 h 55 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 160,28
    -15,59 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0170
    -0,0018 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 876,38
    +198,66 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,51
    +6,29 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Eliot Charlet sauvagement tué et brûlé à 24 ans : énorme rebondissement dans l'enquête

C'est une histoire digne d'un film policier que Le Parisien-Aujourd'hui en France relate, en y apportant des informations exclusives. Un rebondissement de taille sur la mort d'Eliot Charlet, Français originaire du Morbihan de 24 ans assassiné sauvagement puis brûlé dans une forêt de Zagreb en Croatie le 19 mars 2020 et découvert le 11 avril, vient d'être révélé et huit suspects ont été placés en garde à vue à l'Office central pour la répression des violences aux personnes. Après deux ans d'enquête, le quotidien met notamment en lumière des assurances décès douteuses et un gangster. De quoi faire avancer le scénario de ce crime avec une organisation criminelle et un mobile.

Le 25 février 2020, Eliot Charlet confie à ses proches partir pour Zagreb en Croatie pour travailler dans la restauration. A partir du lendemain, sa famille n'a brutalement plus de nouvelles de lui jusqu'à ce qu'un photographe croate découvre son corps dans une forêt dans la région de Gornje Jelenge, partiellement calciné dans une clairière. Le jeune Breton aurait été frappé à la tête avec un objet contondant par son ou ses tueurs puis étranglé. "Eliot a été tué dans des conditions les plus barbares", selon ses proches.

Pour accélérer les investigations, le parquet de Paris ouvre une enquête en parallèle, confiée aux policiers du groupe "crimes...

Lire la suite


À lire aussi

Quvenzhané Wallis en deuil : une actrice des "Bêtes du Sud Sauvage" tuée par balles à 22 ans
Un ex-chanteur accusé d'avoir tué puis brûlé sa compagne : "Il est incapable d'assumer son acte"
Romy Schneider, des photos de son fils de 14 ans à la morgue : "Elle parlait de tuer le photographe"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles