La bourse ferme dans 5 h 21 min
  • CAC 40

    6 799,68
    +34,16 (+0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 088,28
    +8,13 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1303
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 782,50
    -1,40 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    41 965,46
    -1 978,18 (-4,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 208,74
    -233,02 (-16,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,00
    +1,74 (+2,63 %)
     
  • DAX

    15 183,55
    +13,57 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 171,08
    +48,76 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3266
    +0,0031 (+0,23 %)
     

Elior Group : Résultats de l’exercice fiscal 2020-2021

·27 min de lecture

Net rebond au quatrième trimestre qui permet d’annoncer des perspectives solides pour 2021-2022 et de fortes ambitions pour 2024

PARIS, November 24, 2021--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Elior Group (Paris:ELIOR) (Euronext Paris – ISIN : FR 0011950732), un des leaders mondiaux de la restauration et des services, publie ses résultats non audités de l’exercice fiscal 2020-2021 clos au 30 septembre 2021. Tous les états financiers sont présentés après application de la norme IFRS 16.

Chiffres clés de l’exercice fiscal 2020-2021

  • Chiffre d’affaires du 4ème trimestre équivalent à 85 % de celui du 4ème trimestre 2018-2019 (pré-Covid), soit un net rebond comparé aux 73-74 % des 3 premiers trimestres de l’exercice

  • Chiffre d’affaires annuel de 3,69 Mds€ contre 3,97 Mds€ en 2019-2020, soit une contraction organique limitée à 5,3 %

  • EBITA ajusté de -64 m€, soit une légère amélioration, à comparer aux -69 m€ de l’an dernier, reflétant la stricte maîtrise de nos coûts opérationnels

  • Free cash-flow de +13m€ contre -15 m€ l’an passé

  • Dépenses d’investissement maîtrisées à 1.7 % du chiffre d’affaires

  • Liquidité disponible au 30 septembre 2021 de 539 m€, comparée aux 630 m€ un an plus tôt

Perspectives 2021-2022

Pour l’exercice 2021-2022, Elior anticipe une croissance organique d’au moins 18% et une marge d’EBITA ajusté comprise entre 2,0 % et 2,5 %, avec des capex limités à environ 2,5 % des revenus. Dans l’hypothèse où la situation sanitaire ne requerrait pas des protocoles sanitaires plus restrictifs impactant nos activités.

Ambitions à horizon 2024

La mise à jour du plan stratégique New Elior 2024 a permis de réaffirmer nos leviers de création de valeur, définis pour 2019. Notre objectif est d’accélérer et d’amplifier notre développement pour retrouver notre niveau de chiffre d’affaires d’avant crise (4,92 Mds€ en 2018-2019) avec une marge d’EBITA ajusté nettement plus élevée (3,6 % en 2018-2019).

  • Croissance organique annuelle du CA d’au moins 7% pour 2022-2023 et 2023-2024

  • Marge d’EBITA ajusté d’environ 4,6 % en 2023-2024

  • Croissance organique / Capex en pourcentage du CA entre x2 et x3

  • Reprise de la distribution de dividendes sur la base des résultats de l’exercice 2022-2023

Engagements RSE à horizon 2025

  • -12 % de nos émissions de gaz à effet de serre par repas d’ici 2025, par rapport à 2020 (scopes 1-2-3)

  • -30 % de gaspillage alimentaire par repas d’ici 2025 par rapport à 2020

  • 80 % d’électricité renouvelable d’ici 2025 et réduction des consommations énergétiques

Philippe Guillemot, directeur général d’Elior Group, commente : « Alors que nous venons de boucler un exercice 2020-2021 dont l’impact a été totalement inédit pour l’ensemble du secteur de la restauration collective, je tiens à saluer – avant tout – l’engagement permanent des équipes Elior. Elles restent mobilisées sur le terrain aux côtés de nos clients et de nos convives pour les accompagner et les aider à faire face à cette crise sans précédent, qui dure. Solide sur ses fondamentaux, Elior a fait mieux que résister. Non seulement notre assise financière a été préservée, mais – partout – le Groupe s’est mis en mouvement pour accélérer sa transformation. Elior est aujourd’hui parfaitement organisé pour retrouver le chemin d’une croissance rentable et durable en misant notamment sur une structure de coûts optimisée et de nouvelles offres toujours mieux adaptées aux attentes du marché.

Entre juillet et septembre, Elior a enregistré son meilleur trimestre depuis le début de la pandémie, avec un chiffre d’affaires équivalent à 85 % de celui du quatrième trimestre de l’exercice 2018-2019, reflétant ainsi un contexte opérationnel plus favorable, lié en particulier à la progression des campagnes de vaccination dans tous les pays où nous opérons. Sur l’ensemble de l’exercice 2020-2021, notre chiffre d’affaires reste néanmoins en léger recul par rapport à l’exercice précédent, qui n’avait été impacté par la crise que sur ses sept derniers mois. Malgré ce contexte mondial très défavorable, nous avons réussi à réduire notre perte opérationnelle, grâce à un effort constant et efficace de maîtrise des coûts.

Dans l’hypothèse d’une situation sanitaire maîtrisée, cette dynamique opérationnelle devrait s’accélérer au cours des prochains mois et ce malgré le retour d’une inflation plus importante que prévue qui fait déjà l’objet de négociations avec les clients dont les effets seront plus visibles au second semestre. Nous anticipons ainsi, pour l’exercice 2021-2022, une croissance organique d’au moins +18% et une marge d’EBITA ajusté comprise entre 2,0 % et 2,5 %.

Au sortir de cette crise, force est donc de constater que notre plan stratégique New Elior 2024, engagé en 2019, s’est révélé parfaitement adapté, non seulement pour faire face et maintenir le cap en temps de crise, mais aussi pour accélérer notre transformation et saisir aujourd’hui de nouvelles opportunités. En associant très largement les équipes de management dans l’ensemble de nos géographies, nous avons mis à profit ces derniers mois pour passer en revue nos cinq leviers de création de valeur et mettre à jour notre plan stratégique. C’est ce travail collectif, porté par nos

99 000 collaborateurs, qui nous permet aujourd’hui d’afficher de fortes ambitions à horizon 2024.

Au cœur de notre ambition et de notre proposition de valeur, Elior réaffirme la priorité donnée à ses engagements RSE comme l’illustre son objectif de réduire son empreinte carbone de 12%. Le gaspillage alimentaire sera réduit de 30% et notre bouquet énergétique intégrera 80% d’énergie renouvelable. Priorité sera donnée au développement de nos équipes et des compétences clefs pour porter la transformation de nos métiers. Pour aller encore plus loin, le Groupe a lancé un projet – piloté par le Comité Exécutif - qui mobilise l’ensemble de ses équipes, pour définir collectivement sa raison d’être. »

Activité commerciale

Au cours du quatrième trimestre 2020-2021, d’importants contrats ont été signés ou renouvelés en restauration collective et services, parmi lesquels :

  • en France, le CEA le Ripault, Saipem, Alstom Transport, des établissements d’enseignement à Rennes et à Antony en Ile-de-France ainsi que l’association d’aide et de services aux seniors ABRAP. Pour Elior Services dans le domaine de la santé, l’hôpital Trousseau à Paris, dans le domaine de la propreté, plusieurs sites Orange ainsi que le Pôle emploi en région PACA.

  • au Royaume Uni, plusieurs établissements d’enseignement tels que Red Kite Learning Trust et United Colleges Group ainsi que les centres d’hébergement pour seniors McCarthy Stone.

  • aux États-Unis, le Capitol du Dakota du Nord, plusieurs établissements d’enseignement tels que Unity College, Northern Oklahoma College, Texas Leadership Academy, Reading School District, le campus Cornell Tech, le centre culturel Arsht Performing Arts, le service correctionnel du Nouveau-Mexique, la prison du Comté de Sutter ainsi que les résidences seniors Presbyterian Manors of Mid-America.

  • en Italie, des établissements d’enseignement à Rome et à Rieti, l’Association des Chevaliers Italiens de l'Ordre Souverain Militaire de Malte ainsi que le groupe H&W Korian spécialisé dans les services de soins aux seniors.

  • en Espagne, l’entreprise Inetum sur la Costa Brava, l’établissement d’enseignent Jesuitinas Miralba à Vigo et Jaume I El Conqueridor ecole à Valencia, ainsi que l’hôpital Aspeyo à Madrid et l’hôpital Montecelo à Pontevedra.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires des activités poursuivies du Groupe s’élève à 3 690 millions d’euros pour l’exercice 2020-2021, contre 3 967 millions d’euros un an plus tôt. La baisse de 7,0 % par rapport à l’exercice précédent reflète une contraction organique de 5,3 % et un effet de change défavorable de -1,6 %, essentiellement à cause du dollar américain (effet périmètre immatériel).

Sur une base comparable, le chiffre d’affaires recule de -2,9 %, une nette amélioration comparée au recul de -16,7 % enregistré un an plus tôt, au plus fort de la crise sanitaire.

Le développement commercial contribue à faire progresser le chiffre d’affaires de +6,2 %, contre +5,2 % l’an dernier.

Enfin, la perte de contrats représente une réduction de chiffre d’affaires de -8,6 %. Le taux de rétention ressort ainsi à 91,4 % au 30 septembre 2021, par rapport à 91,3 % au 30 juin 2021 et en légère baisse comparé à 91,8 % au 30 septembre 2020.

La part du chiffre d’affaires réalisé à l’international atteint 54 % pour l’exercice clos le 30 septembre 2021, contre 55 % lors de l’exercice précédent.

Chiffre d’affaires par secteur géographique :

À l’international, le chiffre d’affaires atteint 1 975 millions d’euros, contre 2 182 millions d’euros il y a un an, soit une baisse de -9,5 % par rapport à 2019-2020, dont une contraction organique de -6,4 % et un écart de change de -2,9 % principalement à cause du dollar américain (effet périmètre immatériel).

Le Royaume-Uni a été impacté par un confinement particulièrement strict mis en place début janvier qui n’a été levé de manière significative qu’en juillet. Les États-Unis, qui avaient fait preuve d’une forte résilience au début de la pandémie grâce au chiffre d’affaires généré par les repas d’aide d’urgence, ont été impactés cette année par la généralisation du modèle d’enseignement hybride (distanciel/présentiel). L’Italie et l’Espagne ont renoué avec la croissance, grâce à un net rebond du marché Education. L’Italie a, en outre, bénéficié d’un mix clients sur le marché Entreprises très majoritairement industriel et donc moins exposé au télétravail.

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 1 711 millions d’euros pour l’exercice 2020-2021, contre 1 778 millions d’euros il y a un an, soit une baisse de -3,8 %, intégralement organique. A l’image des autres pays, la France a connu une année contrastée, avec un premier semestre encore très contraint sur le plan sanitaire, suivi d’un assouplissement progressif des mesures de restriction au fil du déploiement des campagnes de vaccination. Le marché Education a été impacté par un durcissement du protocole sanitaire décidé par les pouvoirs publics au printemps.

Le segment Corporate et autres, qui comprend les activités résiduelles de concession non cédées avec Areas, génère un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros en 2020-2021, contre 7 millions d’euros l’année précédente.

Chiffre d’affaires par marché :

Le marché Entreprises a généré 1 341 millions d’euros, soit une baisse de -17,2 % par rapport à l’exercice 2019-2020, dont une contraction organique de -15,8 %. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires atteint 75 % de celui du quatrième trimestre 2018-2019 (pré-Covid), soit un très fort rebond comparé à 58 % au troisième trimestre, traduisant le retour au bureau dans le secteur tertiaire.

Le marché Enseignement a généré 1 215 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2020-2021, soit une hausse de +5,7 % par rapport à l’année précédente, dont +7,7 % en base organique. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires atteint 99 % de celui du quatrième trimestre 2018-2019 (pré-Covid), soit un rebond important comparé à 87 % au troisième trimestre et reflétant une situation désormais quasi-normalisée dans tous les pays.

Le marché Santé et social a généré 1 134 millions d’euros, soit une baisse de -5,3 % par rapport à l’exercice précédent, dont une contraction organique de -3,5 %. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires atteint 92 % de celui du quatrième trimestre 2018-2019 (pré-Covid), soit une légère amélioration comparée à 91 % au troisième trimestre, traduisant un assouplissement très progressif des mesures sanitaires dans les lieux accueillant du public.

Le tableau ci-dessous résume le chiffre d’affaires par marché exprimé en pourcentage de celui de l’exercice 2018-2019 (pré-Covid) pour les 6 derniers trimestres écoulés, à taux de change constants.

Chiffre d’affaires exprimé en %
de 2018-2019
1

3em trim.

4em trim.

1er trim.

2e trim.

3em trim.

4em trim.

2019-2020

2019-2020

2020-2021

2020-2021

2020-2021

2020-2021

Entreprises

38 %

67 %

54 %

55 %

58 %

75 %

Enseignement

45 %

85 %

84 %

85 %

87 %

99 %

Santé et Social

92 %

95 %

93 %

93 %

91 %

92 %

TOTAL GROUPE

54 %

79 %

73 %

73 %

74 %

85 %

EBITA ajusté et résultat opérationnel courant

L’EBITA ajusté des activités poursuivies du Groupe correspond à une perte de -64 millions d’euros pour l’exercice clos le 30 septembre 2021, soit une légère amélioration comparée à une perte de -69 millions d’euros en 2019- 2020. Le taux de marge d’EBITA ajusté reste stable à -1,7 % malgré la baisse du chiffre d’affaires, traduisant la maîtrise de nos coûts opérationnels.

À l’International, l’EBITA ajusté totalise -22 millions d’euros, une amélioration par rapport à -30 millions d’euros l’an dernier. Le taux de marge d’EBITA ajusté est de -1,1 %, comparé à -1,4 % un an plus tôt.

En France, l’EBITA ajusté s’établit à -21 millions d’euros, contre -13 millions d’euros en 2019-2020, traduisant l'impact en année pleine de la crise sanitaire sur le marché Entreprises, contre seulement sept mois lors de l'exercice précédent. La marge d’EBITA ajusté ressort à -1,2 %, contre -0,7 % un an plus tôt.

Pour Corporate et autres, l’EBITA ajusté est de -21 millions d’euros pour l’exercice 2020-2021, par rapport à -26 millions d’euros un an plus tôt.

Le résultat opérationnel courant des activités poursuivies (incluant la quote-part de résultat des entreprises associées) est une perte de -87 millions d’euros sur l’exercice 2020-2021, contre une perte de -89 millions d’euros en 2019-2020.

Les charges opérationnelles nettes non courantes s’élèvent à -1 million d’euros, à comparer à -240 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020, qui comprenaient des dépréciations d’écarts d’acquisitions à hauteur de -123 millions d’euros ainsi que des provisions pour restructurations à hauteur de -117 millions d’euros.

Le résultat financier représente une charge de -44 millions d’euros, contre une charge de -38 millions d’euros un an plus tôt.

L’impôt sur les résultats est un produit de 12 millions d’euros, comparé à une charge de -83 millions lors de l’exercice précédent. Cette amélioration résulte essentiellement de la reconnaissance des impôts différés actifs dans certaines juridictions telles que la France.

La charge d’impôt comprend également la CVAE pour un montant de -11 millions d’euros, comparé à -19 millions d’euros en 2019-2020, suite à la réduction de moitié du taux d’imposition depuis le mois de janvier par l’administration fiscale.

Compte tenu des facteurs ci-dessus, la perte nette des activités poursuivies s’élève à -120 millions d’euros, une nette amélioration par rapport à une perte de -450 millions d’euros pour l’exercice 2019-2020.

Le résultat net part du Groupe s’établit à -100 millions d’euros, contre une perte de -483 millions d’euros un an plus tôt.

Cash-flow et endettement

Le free cash-flow opérationnel est positif à hauteur de 19 millions d’euros pour l’exercice 2020-2021, contre -4 millions d’euros l’an dernier.

L’endettement financier net s’établit à 1 108 millions d’euros au 30 septembre 2021, contre 995 millions d’euros un an plus tôt. Le prochain test de covenant auxquels sont soumis les emprunts seniors du Groupe et le Prêt Garanti par l’Etat français (PGE) aura lieu en novembre 2022 sur la base des résultats financiers au 30 septembre 2022.

Liquidité

A fin septembre 2021, la liquidité disponible d’Elior s’élevait à 539 millions d’euros, à comparer à 630 millions d’euros au 30 septembre 2020. Elle inclut 80 millions d’euros de trésorerie ainsi que la totalité des facilités de crédit renouvelables non tirées et disponibles soit 350 millions d’euros. Les lignes de crédit disponibles restantes s’élèvent à 109 millions d’euros.

A l’occasion du refinancement conclu le 8 juillet 2021, le Groupe a ajusté sa liquidité à un niveau adapté à ses besoins, tout en allongeant la maturité de sa dette et diversifiant ses sources de financement.

Perspectives 2021-2022

Pour l’exercice 2021-2022, Elior anticipe une croissance organique d’au moins 18% et une marge d’EBITA ajusté comprise entre 2,0 % et 2,5 %, avec des capex limités à environ 2,5 % des revenus. Dans l’hypothèse où la situation sanitaire ne requerrait pas des protocoles sanitaires plus restrictifs.

Plan stratégique New Elior et ambitions à horizon 2024

En cédant Areas en 2019, Elior s’est recentré sur son cœur de métier historique de restauration collective dans cinq pays, et de services en France.

Pour ouvrir ce nouveau chapitre de son histoire, le Groupe avait redéfini sa mission, son ambition et ses priorités sur chacun de ses marchés et élaboré un plan stratégique 2024, baptisé New Elior. Ce plan ambitieux, élaboré conjointement par le Comité Exécutif et les équipes opérationnelles, est articulé autour de cinq leviers de création de valeur :

  1. Faire évoluer son portefeuille d’activités vers les segments les plus attractifs, sur lesquels Elior entend créer de la valeur pour ses clients par des propositions innovantes, et ouvrir de nouveaux marchés tels que la restauration à bord des trains ou la livraison de repas aux PMEs,

  2. Donner à ses équipes, au plus près des clients, les moyens d’adapter de manière continue ses offres aux attentes des convives en proposant une alimentation saine et respectueuse de la planète, avec des concepts fortement inspirés de la restauration commerciale,

  3. Porter une attention constante à ses clients grâce à la qualité de ses offres, tout en systématisant les meilleures pratiques de fidélisation,

  4. Optimiser et adapter en permanence la structure de ses coûts aux besoins des opérations : achats, personnels et coûts de structure,

  5. Gérer le cash avec discipline et l’allouer à des investissements ciblés sur les opportunités garantissant le meilleur retour.

Notre plan stratégique New Elior 2024 s’est révélé parfaitement adapté, non seulement pour faire face et maintenir le cap en temps de crise, mais aussi pour accélérer notre transformation et saisir aujourd’hui de nouvelles opportunités. En associant très largement les équipes de management dans l’ensemble de nos géographies, nous avons mis à profit ces derniers mois pour passer en revue nos cinq leviers de création de valeur et mettre à jour notre plan stratégique.

Cette mise à jour du plan New Elior 2024 repose sur les mêmes leviers de création de valeur. L’objectif est de retrouver le niveau de chiffre d’affaires d’avant crise (4,92 Mds€ en 2018-2019) avec une marge d’EBITA ajusté nettement plus élevée (3,6 % en 2018-2019).

  • Croissance organique annuelle du CA d’au moins 7 % pour 2022-2023 et 2023-2024

  • Marge d’EBITA ajusté d’environ 4,6 % en 2023-2024

  • Croissance organique / Capex en pourcentage du CA entre x2 et x3

  • Reprise de la distribution de dividendes sur la base des résultats de l’exercice 2022-2023

Réaffirmation de nos objectifs RSE à horizon 2025

Elior reste particulièrement attentif à la santé et au bien-être de tous ses convives, à la satisfaction de ses clients, au développement et à l’engagement de l’ensemble de ses collaborateurs, ainsi qu’à l’impact de ses activités sur l’environnement. Nous réaffirmons ainsi nos engagements en matière de responsabilité sociétale qui sont pleinement intégrés à notre proposition de création de valeur :

  • -12 % de nos émissions de gaz à effet de serre par repas d’ici 2025, par rapport à 2020 (scopes 1-2-3),

  • -30 % de gaspillage alimentaire par repas d’ici 2025 par rapport à 2020,

  • 80 % d’électricité renouvelable d’ici 2025 et réduction des consommations énergétiques.

Une conférence téléphonique aura lieu le 24 novembre à 9h00, heure de Paris. Elle sera accessible par webcast via le site internet d’Elior Group et par téléphone au :

  • France : +33 (0) 1 70 37 71 66

  • Royaume-Uni : +44 (0) 33 0551 0200

  • États-Unis : +1 212 999 6659

Code d’accès : Elior

Agenda financier :

Annexe 1 : Évolution du chiffre d’affaires par secteur géographique
Annexe 2 : Évolution du chiffre d’affaires par marché
Annexe 3 : EBITA ajusté par secteur géographique
Annexe 4 : Tableau de flux de trésorerie simplifié
Annexe 5 : États financiers consolidés
Annexe 6 : Définition des indicateurs alternatifs de performance

À propos d’Elior Group

Créé en 1991, Elior Group est un des leaders mondiaux de la restauration collective et des services, et une référence dans le monde de l’entreprise, de l’enseignement, de la santé et des loisirs. En s’appuyant sur des positions solides dans 5 pays principaux, le Groupe a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 3 690 millions d’euros.

Ses 99 000 collaborateurs et collaboratrices nourrissent chaque jour plus de 3,6 millions de personnes dans 22 700 restaurants en Europe et aux Etats-Unis, et assurent des prestations de services dans 2 400 sites en France.

Le Groupe s’appuie sur un modèle économique construit autour de l’innovation et la responsabilité sociétale. Depuis 2004, Elior Group est adhérent au Global Compact des Nations unies, dont il a atteint le niveau avancé en 2015.

Pour plus de renseignements : http://www.eliorgroup.com Elior Group sur Twitter : @Elior_GroupFR

Annexe 1 : Évolution du chiffre d’affaires par secteur géographique

1er trim.

1er trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

France

447

573

-22,0 %

-

-

-22,0 %

International

498

731

-29,1 %

0,1%

-2,9 %

-31,9 %

Restauration Collective et Services

945

1 304

-26,0 %

-

-1,6 %

-27,5 %

Corporate et Autres

0

4

n.s.

n.s.

n.s.

n.s.

TOTAL GROUPE

945

1 308

-26,1 %

-

-1,6 %

-27,7 %

2em trim.

2em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

France

443

513

-13,8 %

-

-

-13,8 %

International

481

636

-20,9 %

-

-3,5 %

-24,4 %

Restauration Collective et Services

924

1 149

-17,7 %

-

-2,0 %

-19,7 %

Corporate et Autres

0

2

n.s.

n.s.

n.s.

n.s.

TOTAL GROUPE

924

1 151

-17,8 %

-

-2,0 %

-19,8 %

3em trim.

3em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

France

408

280

45,6 %

0,1 %

-

45,7 %

International

505

392

34,5 %

-0,3 %

-5,3 %

28,9 %

Restauration Collective et Services

913

672

39,1 %

-0,1 %

-3,1 %

35,9 %

Corporate et Autres

1

-

n.s.

n.s.

n.s.

n.s.

TOTAL GROUPE

914

672

39,2 %

-0,1 %

-3,1 %

36,0 %

4em trim.

4em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

France

413

412

0,4%

-

-

0,4%

International

491

423

16,8%

-0,8%

0,1%

16,1%

Restauration Collective et Services

904

835

8,7%

-0,4%

0,1%

8,4%

Corporate et Autres

3

1

n.s.

n.s.

n.s.

n.s.

TOTAL GROUPE

907

836

8,9%

-0,4%

0,1%

8,6%

12 mois

12 mois

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

France

1 711

1 778

-3,8%

-

-

-3,8%

International

1 975

2 182

-6,4%

-0,2%

-2,9%

-9,5%

Restauration Collective et Services

3 686

3 960

-5,2%

-0,1%

-1,6%

-6,9%

Corporate et Autres

4

7

-42,7%

-

-

-42,7%

TOTAL GROUPE

3 690

3 967

-5,3%

-0,1%

-1,6%

-7,0%

n.s. : non significatif

Annexe 2 : Évolution du chiffre d’affaires par marché

1er trim.

1er trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

Entreprises

316

570

-43,5 %

-

-1,0 %

-44,5 %

Enseignement

341

423

-17,7 %

0,1%

-1,8 %

-19,4 %

Santé et Social

288

315

-6,1 %

-

-2,4 %

-8,5 %

TOTAL GROUPE

945

1 308

-26,1 %

-

-1,6 %

-27,7 %

2em trim.

2em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

Entreprises

301

486

-36,9 %

-

-1,1 %

-38,0 %

Enseignement

339

365

-4,9 %

-

-2,5 %

-7,4 %

Santé et Social

284

300

-2,7 %

-

-2,7 %

-5,4 %

TOTAL GROUPE

924

1 151

-17,8 %

-

-2,0 %

-19,8 %

3em trim.

3em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

Entreprises

334

220

54,9 %

-0,7 %

-2,6 %

51,6 %

Enseignement

300

161

91,0 %

-

-4,4 %

86,6 %

Santé et Social

280

291

-1,4 %

0,2 %

-2,6 %

-3,8 %

TOTAL GROUPE

914

672

39,2 %

-0,1 %

-3,1 %

36,0 %

4em trim.

4em trim.

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

Entreprises

390

344

14,6%

-1,1%

-0,1%

13,4%

Enseignement

235

200

17,6%

-

-

17,6%

Santé et social

282

292

-3,6%

0,1%

0,2%

-3,3%

TOTAL GROUPE

907

836

8,9%

-0,4%

0,1%

8,6%

12 mois

12 mois

Croissance

Variations

Ecart de

Variation

(en millions d'euros)

2020-2021

2019-2020

organique

de périmètre

change

totale

Entreprises

1 341

1 620

-15,8%

-0,3%

-1,1%

-17,2%

Enseignement

1 215

1 149

7,7%

-

-2,0%

5,7%

Santé et social

1 134

1 198

-3,5%

0,1%

-1,9%

-5,3%

TOTAL GROUPE

3 690

3 967

-5,3%

-0,1%

-1,6%

-7,0%

Annexe 3 : EBITA ajusté par secteur géographique

(en millions d'euros)

Exercice clos
le 30 septembre

Variation

Marge d'Ebita ajusté

2021

2020

Ebita ajusté

2021

2020

France

(21)

(13)

(8)

(1,2) %

(0,7) %

International

(22)

(30)

8

(1,1) %

(1,4) %

Restauration collective et services

(43)

(43)

-

(1,2) %

(1,1) %

Corporate et autres

(21)

(26)

5

n.s.

n.s.

TOTAL GROUPE

(64)

(69)

5

(1,7) %

(1,7) %

n.s. : non significatif

Annexe 4 : Tableau de flux de trésorerie simplifié

(en millions d'euros)

Exercice clos le
30 septembre
2021
Non audité

Exercice clos le
30 septembre
2020

Excédent brut d'exploitation (EBITDA)

100

111

Acquisitions et cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles

(62)

(89)

Variation des besoins en fonds de roulement

16

(9)

Autres flux opérationnels

(35)

(17)

Free Cash-Flow Opérationnel

19

(4)

Impôts encaissés (versés)

(6)

(11)

Free Cash-Flow

13

(15)

Annexe 5 : États financiers consolidés

Compte de résultat consolidé

(En millions d'euros)

Exercice clos le
30 septembre
2021
Non audité

Exercice clos le
30 septembre
2020

Chiffre d’affaires

3 690

3 967

Achats consommés

(1 134)

(1 287)

Charges de personnel

(1 992)

(2 077)

Charges de personnel relatives aux plans de rémunération en actions

(5)

-

Autres frais opérationnels

(393)

(420)

Impôts et taxes

(67)

(71)

Amortissements et provisions opérationnels courants

(167)

(178)

Dotations nettes sur actifs incorporels reconnus en consolidation

(18)

(20)

Résultat opérationnel courant des activités poursuivies

(86)

(86)

Quote-part du Groupe dans les résultats des entreprises associées

(1)

(3)

Résultat opérationnel courant des activités poursuivies incluant la quote-part de résultat des entreprises associées

(87)

(89)

Autres produits et charges opérationnels non courants

(1)

(240)

Résultat opérationnel des activités poursuivies incluant la quote-part de résultat des entreprises associées

(88)

(329)

Charges financières

(53)

(45)

Produits financiers

9

7

Résultat avant impôt des activités poursuivies

(132)

(367)

Impôt sur les résultats

12

(83)

Résultat net des activités poursuivies

(120)

(450)

Résultat net des activités arrêtées ou en vue de la vente

14

(37)

Résultat net

(106)

(487)

Attribuable aux :

Actionnaires de la société mère

(100)

(483)

Participations ne donnant pas le contrôle

(6)

(4)

(En euros)

Exercice clos le
30 septembre
2021
Non audité

Exercice clos le
30 septembre
2020

Résultat net par action (en €)

Résultat net par action des activités poursuivies

de base

(0,67)

(2,57)

dilué

(0,67)

(2,57)

Résultat net par action des activités arrêtées ou en vue de la vente

de base

0,09

(0,21)

dilué

0,09

(0,21)

Résultat net total par action

de base

(0,58)

(2,78)

dilué

(0,58)

(2,78)

Bilan consolidé actif

(En millions d'euros)

Au 30 septembre 2021
Non audité

Au 30 septembre 2020
Retraité (1)

Ecarts d'acquisition

1 731

1 719

Immobilisations incorporelles

197

221

Immobilisations corporelles

278

314

Droits d'utilisation

240

238

Autres actifs non courants

4

6

Actifs financiers non courants

119

111

Participations dans les entreprises associées

-

-

Juste valeur des instruments financiers dérivés (*)

-

-

Impôts différés

86

71

Total actif non courant

2 655

2 680

Stocks

96

102

Clients et autres créances d’exploitation

632

625

Actifs sur contrat client

-

-

Actif d'impôt exigible

9

14

Autres actifs courants

50

54

Créances financières court terme

1

3

Trésorerie et équivalents de trésorerie (*)

80

41

Actifs classés comme détenus en vue de la vente

13

17

Total actif courant

881

856

Total actif

3 536

3 536

(*) Inclus dans le calcul de l'endettement financier net

(1) La provision pour engagements de retraite au 30 septembre 2020 a été retraitée suite à la décision IFRS IC en mai 2021

Bilan consolidé passif

(En millions d'euros)

Au 30 septembre 2021
Non audité

Au 30 septembre 2020
Retraité (1)

Capital

2

2

Réserves et résultats accumulés

1 073

1 162

Écarts de conversion

(11)

(19)

Participations ne donnant pas le contrôle

(8)

(3)

Total capitaux propres

1 056

1 142

Emprunts et dettes financières (*)

905

781

Dettes de loyers (*)

188

192

Juste valeur des instruments financiers dérivés (*)

-

6

Passifs sur acquisitions de titres

12

18

Impôts différés

-

-

Engagements de retraite et avantages au personnel

89

83

Provisions non courantes

24

23

Autres passifs non courants

-

-

Total passif non courant

1 218

1 103

Fournisseurs et comptes rattachés

521

448

Dettes sur immobilisations

10

11

Dettes fiscales et sociales

484

536

Dette d'impôt sur le résultat

2

1

Emprunts et dettes financières (*)

22

2

Dettes de loyers (*)

58

58

Dettes sur acquisition de titres

2

2

Provisions courantes

77

130

Passif sur contrat client

49

62

Autres passifs courants

20

21

Passifs classés comme détenus en vue de la vente

17

20

Total passif courant

1 262

1 291

Total passif

2 480

2 394

Total du passif et des capitaux propres

3 536

3 536

(*) Inclus dans le calcul de l'endettement financier net

1 094

998

Endettement financier net hors juste valeur des instruments financiers dérivés et frais d'émission d'emprunt

1 108

995

(1) La provision pour engagements de retraite au 30 septembre 2020 a été retraitée suite à la décision IFRS IC en mai 2021

Tableau de flux de trésorerie

(En millions d'euros)

Exercice clos le
30 septembre 2021
Non audité

Exercice clos le
30 septembre 2020

Flux de trésorerie liés aux activités poursuivies

Résultat opérationnel courant incluant la QP de résultat des entreprises associées

(87)

(89)

Dotations aux amortissements(1)

189

195

Dotations aux provisions

(2)

5

Excédent brut d'exploitation (EBITDA)

100

111

Variation des besoins en fonds de roulement liés à l'activité

16

(9)

Intérêts et charges financières versés

(33)

(24)

Impôts versés

(6)

(11)

Autres flux

(35)

(17)

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'exploitation poursuivies

42

50

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement des activités poursuivies

Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles

(69)

(98)

Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles

7

9

Acquisitions d'actifs financiers

(2)

(3)

Cessions d'actifs financiers

-

-

Acquisitions de sociétés consolidées après déduction du montant de la trésorerie acquise

(3)

(10)

Autres flux liés aux opérations d'investissements

-

3

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement des activités poursuivies

(67)

(99)

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement des activités poursuivies

Dividendes versés aux actionnaires de la société mère

-

(50)

Achats d'actions propres

-

(21)

Émissions d'emprunts et dettes financières

868

936

Remboursements d'emprunts et dettes financières

(746)

(736)

Remboursements de la dette locative (IFRS 16)

(65)

(59)

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement des activités poursuivies

57

70

Incidence de la variation des taux de change et autres variations

(7)

(2)

Variation de la trésorerie nette des activités

25

19

Variation Nette de la Trésorerie des activités non poursuivies

(7)

(55)

Trésorerie nette à l'ouverture

40

76

Trésorerie nette à la clôture

58

40

Annexe 6 : Définition des indicateurs alternatifs de performance

Croissance organique du chiffre d’affaires consolidé : pourcentage de croissance du chiffre d’affaires consolidé, ajusté de l’effet (i) de la variation des taux de change en appliquant la méthode de calcul décrite au paragraphe 4.2 du Document d’Enregistrement Universel, (ii) des changements de principes comptables et (iii) des variations de périmètre.

Taux de rétention : pourcentage du chiffre d’affaires de l’exercice précédent ajusté de la variation annuelle cumulée du chiffre d’affaires des contrats ou sites perdus depuis le début de l’exercice précédent.

EBITA ajusté : résultat opérationnel courant incluant la quote-part de résultat des entreprises associées retraité de la charge des options de souscription ou d’achat d’actions et des actions de performance attribuées par les sociétés du Groupe ainsi que des dotations nettes sur actifs incorporels reconnus en consolidation.

Cet indicateur reflète le mieux selon le groupe la performance opérationnelle des activités puisqu’il inclut les amortissements induits par les dépenses d’investissement inhérentes au business model du Groupe. Indicateur le plus usité dans l’industrie, il permet une comparaison du Groupe avec ses pairs.

Taux de marge d’EBITA ajusté : rapport de l’EBITA ajusté sur le chiffre d’affaires consolidé.

Free cash-flow opérationnel : somme des éléments suivants, tels qu’ils sont définis par ailleurs et enregistrés dans des rubriques individuelles (ou calculés comme la somme de rubriques individuelles) dans le tableau des flux de trésorerie des états financiers consolidés :

  • excédent brut d’exploitation (Ebitda) ;

  • acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles nettes des cessions ;

  • variation des besoins en fonds de roulement opérationnels nets ;

  • autres flux, constitués pour l’essentiel des sommes décaissées (i) au titre des éléments non récurrents du compte de résultat et (ii) au titre des passifs provisionnés lors de la mise en juste valeur des acquisitions de sociétés consolidées.

Cet indicateur reflète la trésorerie générée par les opérations.

____________________
1 Trimestres fiscaux et à taux de change constants.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211123006235/fr/

Contacts

Contact presse
Antonia Krpina, antonia.krpina@eliorgroup.com / +33 6 21 47 88 69 / +33 (0)1 71 06 70 57

Contact investisseurs
Kimberly Stewart, kimberly.stewart@eliorgroup.com / +33 (0)1 71 06 70 13

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles