La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    7 034,22
    -62,99 (-0,89 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 124,34
    -53,67 (-1,28 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 939,40
    -6,20 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    21 292,90
    -343,03 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,63
    +7,62 (+1,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,64
    -0,04 (-0,05 %)
     
  • DAX

    15 000,51
    -149,52 (-0,99 %)
     
  • FTSE 100

    7 750,60
    -14,55 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2384
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Electricité: passer l'hiver "sans coupures" est "à notre portée" selon Bruno Le Maire

BENOIT TESSIER

L'objectif de "passer l'hiver sans difficultés" est à portée, a affirmé Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie visitait la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime)

L'objectif de "passer l'hiver sans difficultés et sans coupures est à notre portée", a assuré ce vendredi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une visite de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) au côté du nouveau PDG d'EDF Luc Rémont. "Nous abordons avec confiance les semaines qui viennent, avec le passage de l'hiver", a déclaré pour sa part Luc Rémont, dont la priorité numéro un, fixée par l'exécutif, est de piloter la relance de la production d'électricité nucléaire en France. EDF est "totalement mobilisé pour faire face aux enjeux de court terme comme de moyen terme", a souligné le patron du groupe.

EDF vient de remettre en service trois réacteurs supplémentaires, portant à 40 le nombre de réacteurs connectés au réseau et à 39 gigawatts, la puissance nucléaire en service. Seize réacteurs sont toujours à l'arrêt pour des maintenances programmées ou des problèmes de corrosion. "Nous sommes dans la bonne direction. Arrêtons de dire que c'est la catastrophe, ce n'est pas vrai", argue Bruno Le Maire dans une tentative de contrecarrer les discours catastrophistes de ces derniers jours qui ont tant agacé l'Elysée.

"Hercule est abandonné, que les choses soient claires", a assuré par ailleurs le ministre, évoquant le projet de séparation des activités du groupe en trois entités, nucléaire, hydroélectrique et énergies renouvelables, combattu par les syndicats. Confirmant la volonté de l'exécutif de construire six nouveaux réacteurs EPR, le ministre a rappelé l'objectif d'une entrée en service du premier en 2035, ajoutant toutefois : "si c'est 2034, c'est mieux".

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi