Marchés français ouverture 4 h 55 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 133,35
    -552,02 (-1,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2048
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 031,94
    -74,21 (-0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    45 509,86
    -1 942,85 (-4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 226,58
    -72,37 (-5,57 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Electricité : les offres à prix variables sont-elles faites pour vous ?

·2 min de lecture

Barry a réussi son entrée médiatique en France. Exit les vieux tarifs réglementés de vente de l’électricité - proposés par EDF à 80% des ménages français -, ce jeune fournisseur d’électricité danois, fondé en 2018, devient le premier acteur du marché à fournir une électricité à prix coûtant. C’est-à-dire acheté directement sur la Bourse européenne de l'énergie, l’European Power Exchange Spot, ou plus communément appelé Epex Spot. La somme colossale de 600 térawattheures (TWh) d’électricité s’y sont échangés à la négoce en 2019. En guise de comparaison, la consommation française était de 473 térawattheures cette même année.

N’importe quel ménage disposant d’un compteur Linky - désormais 90% de la population - peut alors souscrire à ce contrat, dès lors qu’il possède un smartphone lui permettant de télécharger l’application dédiée. Cette accessibilité pourrait cependant se heurter à la difficulté de compréhension du contrat proposé. Un sondage Ifop commandé il y a quelques années par Qinergy, une solution pour optimiser sa consommation d’énergie, démontrait que la facture d’électricité reste une énigme pour près de neuf Français sur dix. Plus de 60% des sondés ne les comprenaient pas du tout. Déjà confus à la lecture des tarifs d’EDF, les Français seraient-ils plus à même de comprendre le fonctionnement de la Bourse ? Pour y voir plus clair, voici les réponses à 4 questions que posent l’arrivée de tels contrats en France.

Barry a simplement pris de l’avance. Adopté en 2019 par le Parlement européen, le dispositif du Clean Energy Package prévoit dans son article 11 que les États membres “veillent à ce que le cadre réglementaire national permette aux fournisseurs de proposer un contrat d'électricité à tarification dynamique”. Comprendre que la France devra, comme les autres pays du continent, imposer à chaque fournisseur d’électricité d’au moins 200.000 clients, la commercialisation d’un contrat qui n’est plus fondé sur les TRV, mais notamment sur les prix de Bourse. Un dispositif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Banques : pouvez-vous piocher comme vous voulez dans l’épargne de vos enfants ?
GRDF, Enedis, EDF... les entreprises préférées des salariés de l'énergie
Fibre, ADSL : derniers jours pour bénéficier des offres Bouygues Telecom à prix ultra-compétitifs
RSA : ces ressources à ne pas oublier de déclarer à la Caf
La France tiraillée entre les énergies renouvelables et le nucléaire