La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 024,92
    -235,89 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    10 759,75
    -43,17 (-0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9585
    -0,0027 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 775,36
    -379,75 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,17
    -23,97 (-5,22 %)
     
  • S&P 500

    3 630,02
    -25,02 (-0,68 %)
     

Electricité et gaz : ce cas de figure extrême où vous risquez des coupures d'énergie cet hiver

Une bougie en cas de coupure de courant
Une bougie en cas de coupure de courant

Pas de coupure d'électricité, ni de gaz cet hiver pour les particuliers, même en cas de pénurie, a promis Elisabeth Borne mardi. Néanmoins, « tout ce qu'on peut faire pour baisser nos consommations » est bon à prendre, a-t-elle expliqué sur le plateau de l'émission Quotidien. Car le gouvernement se prépare malgré tout aux pires scénarios : « si la Russie coupe ses approvisionnements, si jamais il y a des tensions sur le GNL [gaz naturel liquéfié] et que les commandes qu'on a passées ne sont pas honorées, s'il y a un hiver très froid », la donne pourrait changer a admis Elisabeth Borne.

Dans ce cas extrême, des quartiers ou même des villes entières seraient « plongées dans le noir et parfois sans chauffage, pendant trente minutes, une heure voire plus, pour soulager notre réseau électrique et éviter un black-out total », écrit Le Parisien ce mercredi. Alors que le russe Gazprom ne fournira plus Engie en gaz, dès jeudi 1er septembre, l'alliance d'un thermomètre bas et de stocks limités fragilise les positions françaises.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Rentrée des classes : devez-vous impérativement prendre une assurance scolaire pour votre enfant ?
- Drive, achat groupé... 5 astuces pour payer moins cher les fournitures scolaires à la rentrée
- Flambée du prix de l'électricité : à quoi doivent s'attendre les propriétaires de voitures électriques ?