La bourse ferme dans 8 h 18 min
  • CAC 40

    6 766,51
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 223,97
    +35,66 (+0,85 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1618
    +0,0016 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 790,80
    -2,60 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    52 420,60
    -1 660,97 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 477,63
    -27,52 (-1,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,65
    -1,00 (-1,18 %)
     
  • DAX

    15 757,06
    +157,83 (+1,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 277,62
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 589,84
    -448,43 (-1,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3770
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Elections en Allemagne : le SPD vainqueur, la bataille pour une coalition commence

·1 min de lecture

Le parti social-démocrate a remporté les élections législatives en Allemagne marquant ainsi la fin de l'ère Merkel avec 25,7% des suffrages, devançant d'une courte tête les conservateurs, selon un décompte officiel provisoire annoncé tôt lundi matin par la commission électorale fédérale. Le camp conservateur de la CDU-CSU recueille 24,1% des voix, le plus mauvais résultat de son histoire, tandis que les Verts arrivent en troisième position avec 14,8% suivis par le parti libéral FDP avec 11,5%. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Après la bataille des urnes en commence donc une autre, lundi : celle des tractations avec les autres partis. Car la dernière fois que l'Allemagne a connu un score aussi serré remonte à 2005, lorsque Angela Merkel est devenue chancelière. Pendant toute la soirée électorale, Gerhard Schröder avait alors revendiqué la victoire. Mais seize ans plus tard, le rapport de force se trouve inversé.

Une victoire disputée

Il faut pour autant rester prudent. Comme pressenti pendant la campagne, tout va se jouer lors les négociations de coalition qui vont s'ouvrir dans les prochains jours. Deux majorités semblent possible, dans les deux cas avec les libéraux et les Verts, qui semblent tout à fait prêts à travailler ensemble. Soit avec Olaf Scholz comme chancelier, soit avec Armin Laschet. C'est le point qu'il faudra trancher.

LIRE AUSSI - Élections fédérales en Allemagne : pourquoi Merkel ne voulait pas autant s'engager dans la ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles