La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 122,90
    -57,66 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Ehpad: Comment Orpea veut redresser la barre, près d'un an après le scandale

STEPHANE MAHE

Fidéliser ses salariés, vendre des actifs immobiliers... Le groupe d'Ehpad Orpea a présenté ce mardi 15 novembre son plan de transformation pour assainir sa situation financière, près d'un an après les révélations choc du livre Les Fossoyeurs de Victor Castanet (éditions Fayard).

Fidéliser ses salariés, vendre des actifs immobiliers: Orpea, le groupe d'Ehpad privés dans la tourmente depuis les révélations du livre-enquête "Les Fossoyeurs" a dévoilé mardi un plan pour assainir sa situation financière qui menace son avenir. "Le groupe est exposé à un risque de manque de liquidité au cours du premier trimestre 2023", a prévenu Orpea dans un communiqué.

Lire aussiAprès le scandale des Ehpad, la Caisse des dépôts appelée au secours d'Orpea

Le groupe démarre mardi des négociations avec ses créanciers dans le cadre d'une procédure de conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre afin de renégocier sa dette colossale de 9,5 milliards d'euros et de lever de l'argent frais. Il souhaite notamment convertir une partir de sa dette en capital.

Orpea "s'attend à ce que, à l'issue de ces opérations, au moins 20% de son capital social soit détenu par des investisseurs institutionnels français à long terme", a-t-il indiqué sans donner de précision sur ces investisseurs. Cette négociation doit permettre au groupe de retrouver la marge de manoeuvre nécessaire à la mise en place de son plan de transformation.

Celui-ci prévoit notamment la mise en place d'une nouvelle politique de ressources humaines visant à "fidéliser" les collaborateurs (72.000 salariés dans le monde dont 26.000 en France) et à améliorer la prise en charge des résidents.

Un portefeuille d'actifs immobiliers prêt à être cédé

Orpea compte également revoir sa stratégie en matière d'immobilier et se désengager de certains pays où il s'était récemment implanté. Il a identifié "un portefeuille d'actifs immobiliers estimé à plus d'un milliard d'euros, prêt à être cédé dès que les conditions de marché le permettront". Le groupe prévoit à terme de détenir en propre 20 à 25% du portefeuille, contre 47% à fin 2021.

"Orpea s'est éloigné de son coeur de métier, en privilégiant un développement international et immobilier trop rapide, au prix d'un endettement excessif et d'une situation financière[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi