Marchés français ouverture 8 h 4 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0692
    -0,0046 (-0,43 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 848,00
    -22,12 (-0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,93
    -11,08 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Ehpad, maintien à domicile… pas de révolution dans les programmes de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Pas de grand soir pour la prise en charge du grand âge du côté des deux candidats au second tour de la présidentielle. Si cette question est bien présente dans leurs programmes respectifs, rien de révolutionnaire. Il s’agit plutôt d’une succession de mesures, loin des attentes des acteurs du secteur. Pourtant, après l’émoi suscité lors de la sortie du livre les Fossoyeurs de Victor Castanet, en janvier dernier, dénonçant les dérives financières du groupe Orpea, les professionnels ne voulaient pas laisser le soufflé retomber.

En février, plus d’une dizaine de fédérations et associations représentant le secteur de l’aide à domicile et des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) lançaient un appel aux candidats à l’élection présidentielle pour une grande réforme de l’accompagnement des personnes âgées. Dans une tribune accompagnée d’une pétition, ils demandaient que “dès les 100 jours du futur gouvernement, soit lancée la réforme du grand âge au travers d’une grande loi sociétale qui soit aussi une loi de programmation donnant à la France les moyens de ses ambitions pour ses citoyens d’aujourd’hui et de demain”.

Cette grande loi promise à maintes reprises, notamment lors du quinquennat d’Emmanuel Macron, est aujourd’hui toujours dans les cartons. Si des mesures ont été prises comme la revalorisation des aides à domicile, le lancement de rénovation des Ehpad ou encore la mise en place d’un tarif socle de 22 euros pour l’Allocation personnalisée d’autonomie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CSG : le mode de calcul qui explique peut-être la baisse de votre retraite
Retraites : “l’Etat pourrait très facilement gommer le déficit une bonne fois pour toute”
Retraite : les enfants ont-ils droit à la pension de réversion ?
Est-il possible de relever le minimum de pension comme le proposent Marine Le Pen et Emmanuel Macron ?
Report de l’âge de départ : quel impact pour la retraite progressive et le cumul emploi retraite ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles