Publicité
La bourse ferme dans 7 h 26 min
  • CAC 40

    7 936,44
    -30,24 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 862,52
    -10,05 (-0,21 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 044,60
    -4,80 (-0,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 325,00
    -341,78 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,07
    -0,42 (-0,55 %)
     
  • DAX

    17 418,16
    -1,17 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 709,34
    +3,06 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2670
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Ehpad: la Caisse des dépôts va prendre le contrôle d'Orpea

© SOLAL

L'horizon s'éclaircit pour Orpea: le groupe de maisons de retraite, dans la tourmente depuis plus d'un an, va passer sous le contrôle de la Caisse des dépôts, à l'issue d'une opération visant à assainir sa structure financière et à lui permettre de mettre en oeuvre son plan de transformation. Orpea a annoncé mercredi matin avoir passé un "accord de principe" avec certains de ses créanciers et un groupement d'investisseurs mené par la Caisse des dépôts (CDC), accompagnée d'assureurs, parmi lesquels CNP Assurances et les mutuelles Maif et MASCF, pour assainir ses finances.

À lire aussi Orpea accepte de rembourser à l'Etat 25,7 millions d'euros, sur 55,8 réclamés

Cet accord prévoit d'effacer 3,8 milliards d'euros de dettes du groupe sur un total de 9,5 milliards, en les convertissant en capital. Il prévoit également que des investisseurs apportent 1,55 milliard d'euros d'argent frais au groupe, présent dans 22 pays et qui gère 350 établissements en France.

A l'issue du processus, la CDC détiendra 50,2% du capital d'Orpea, les créanciers 49,4% et les actionnaires actuels, s'ils décident de ne pas participer aux augmentations de capital qui leur seront ouvertes, 0,4%. La mise en oeuvre de cet accord reste soumise à la réalisation de plusieurs conditions, dont l'approbation du plan de sauvegarde par le tribunal de commerce de Nanterre, précise Orpea.

Dans le détail, la Caisse des dépôts, bras financier de l'Etat, et ses alliés (CNP Assurances, etc.) souscriront à des ...


Lire la suite sur ParisMatch