La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 344,91
    +417,24 (+2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Ehpad : après Orpea, plusieurs plaintes déposées contre Korian

Le leader français des Ehpad se retrouve à son tour dans l'œil du cyclone. Selon les informations du Parisien, mercredi 8 juin, une trentaine de plaintes devraient être déposées contre Korian pour mise en danger de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger ou homicide involontaire.

Des dépôts de plainte qui seront effectués par l’avocate Sarah Saldmann auprès des parquets de Bobigny (Seine-Saint-Denis) ou encore La Rochelle (Charente-Maritime), Nantes (Loire-Atlantique), Niort (Deux-Sèvres), Pau (Pyrénées-Atlantiques), Marseille (Bouches-du-Rhône) et Versailles (Yvelines), détaille le quotidien francilien. "Toutes ces familles qui avaient placé leur proche chez Korian ont pris contact avec moi après la parution des Fossoyeurs. Elles m’ont demandé de les aider, car ce qu’elles ont vécu, ce sont des situations qu’elles considèrent comme analogues à celles vécues dans les établissements d’Orpea", explique l'avocate.

Et dans ce dossier également, les témoignages semblent accablants. La fille d'un pensionnaire de 88 ans d'un établissement de La Rochelle affirme que ce dernier a subi "une maltraitance à la fois physique, verbale et psychologique". "Mon père a perdu sa dignité dans cet établissement. On lui parlait comme on parle à un chien", poursuit-elle, évoquant un personnel "agressif, non respectueux". Un témoignage qui est loin d'être unique, selon Sarah Saldmann, qui indique au Parisien que d'autres plaintes sont en préparation. "Ces familles ne sont pas animées par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Orpea et Korian s'écroulent en Bourse après une perquisition et 30 plaintes
Moët & Chandon : plusieurs lots potentiellement contaminés à l'ecstasy rappelés
Ryanair fait scandale après des tests de maîtrise de langue pour les Sud-africains
Après Elon Musk, un internaute suit les trajets de l'avion de Bernard Arnault
Après Lidl, c'est au tour d'Aldi de sortir sa ligne de vêtements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles