Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 509,10
    -54,70 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 527,84
    -102,95 (-0,66 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 238,95
    -207,39 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 964,32
    -11,19 (-0,22 %)
     

Ehpad, aide à domicile : ce que le Sénat veut changer avec la loi «Bien vieillir»

Getty Images / Michael Mulkens

Quelles sont pour vous les principales avancées de cette proposition de loi «Bien vieillir» ?

Jean Sol : Le Sénat a conservé plusieurs points du texte voté par l’Assemblée nationale. Je pense notamment à la création d’un service départemental de l’autonomie qui doit permettre d’orienter les personnes en perte d’autonomie ou encore à la généralisation de l’outil de dépistage de la perte d’autonomie, Icope. Il permet de repérer des facteurs de risques de perte d’autonomie comme la baisse de la vision et de mettre en place un plan d’actions en s’adossant sur les professionnels de santé.

Qu’avez-vous changé au texte lors des débats en commission des affaires sociales ?

Nous avons par exemple renforcé le soutien à la mobilité pour les aides à domicile en proposant, en plus de la flotte de véhicules, de financer l’examen du permis de conduire. Nous voulons aussi aller plus vite dans l’expérimentation de la forfaitisation des services d’aide à domicile (passer au financement des interventions des aides à domicile au forfait contre une tarification à l’heure actuellement, NDLR). L’Assemblée nationale a fixé l’expérimentation jusqu’au 31 décembre 2027, nous voulons raccourcir ce délai au 31 décembre 2025. Si l’on veut expérimenter ce principe, il faut que cela aille vite pour pouvoir ensuite l’évaluer et le généraliser à tous les départements. Nous avons également réaffirmé que les conseils départementaux doivent être les chefs de file des services départementaux de l’autonomie.

>> Notre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La crise financière des Ehpad racontée par une directrice d’établissement en difficulté
Ehpad en difficulté financière : pourquoi la grogne monte chez les maires et les directeurs
«Je vis simplement» : Yolande Moreau dévoile le montant de sa confortable retraite
Ehpad, aide à domicile : vers une assurance obligatoire pour réduire vos dépenses
Colère des agriculteurs : leur retraite va bien augmenter… mais pas tout de suite