La bourse ferme dans 8 h 11 min
  • CAC 40

    6 722,27
    +36,10 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 175,45
    +19,72 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    35 603,08
    -6,26 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 792,60
    +10,70 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    53 877,72
    -2 190,62 (-3,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 492,18
    -42,47 (-2,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,36
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    15 522,13
    +49,57 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 195,02
    +4,72 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    15 215,70
    +94,02 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 549,78
    +13,59 (+0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 103,30
    +85,77 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,3792
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Effondrement mortel d’un barrage au Brésil : procès d’une société d'audit allemande accusée d'avoir falsifié la certification

·1 min de lecture

TÜV SÜD est dans le collimateur de la justice. Un procès civil s'est ouvert en Allemagne contre la société d'audit, accusée d'avoir falsifié la certification du barrage minier de Brumadinho au Brésil, dont l'effondrement a fait 270 morts début 2019. Les avocats de la collectivité brésilienne de Brumadinho, dans le sud-est du pays, et des proches d'une victime ont demandé des dommages et intérêts à l'entreprise allemande, lors de cette audience devant un tribunal de Munich. Un règlement à l'amiable "ne pourra pas être atteint", a d'ores et déjà annoncé la juge mardi, selon un journaliste de l'AFP sur place.

TÜV SÜD est accusée d'avoir falsifié des documents pour certifier la sécurité de ce barrage minier, située près de la ville de Brumadinho, et qui s'est effondré en 2019. Le groupe allemand a rejeté mardi les accusations, affirmant ne porter aucune responsabilité dans la mort des personnes concernées et arguant que le drame avait été déclenché par des travaux postérieurs à la certification. "Je veux la justice. Chacun doit prendre ses responsabilité", a répondu lors du procès Gustavo Barroso, le frère d'une victime de la catastrophe.

>> A lire aussi - Covid-19 : la production de Volkswagen suspendue au Brésil

Avec ses parents, son beau-frère, et la collectivité de Brumadinho, il demande la reconnaissance de la responsabilité de TÜV SÜD dans le drame, et entre 10.000 et 70.000 euros de dommages intérêts. Un jugement en ce sens ouvrirait la voie à l'indemnisation de "1.200", victimes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : “on se croirait en Corée du Nord", les coupures d'électricité plombent la croissance
Nintendo contre Sony : la guerre des consoles
Le cours du pétrole bondit, le Brent passe au dessus de 80 dollars
La famille Mulliez (Auchan) perd deux procès contre le fisc
Boursorama (Société Générale) lorgnerait ING France pour doper sa croissance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles