Marchés français ouverture 7 h 3 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1692
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 277,18
    +2 296,02 (+6,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

EELV: Comment Sandrine Rousseau électrise la primaire des verts

·2 min de lecture

Polémiques, déclarations à l’emporte-pièce… la candidate de l’aile gauche d’EELV détonne dans la campagne organisée par les écologistes pour se trouver un candidat en vue de 2022.

Elle est la candidate par qui la polémique arrive. , Sandrine Rousseau multiplie les coups d’éclat… au point d’éclipser ses concurrents. L’économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Lille et venue de l’aile gauche du parti écologiste, tranche par la radicalité de ses prises de positions. Lors des journées d’été du mouvement écologiste qui se sont déroulées le week-end du 19 au 21 août, , appelant à la "fin d’une époque de souillure" et dénonçant un "système" où "nous prenons, nous utilisons et nous jetons le corps des femmes et le corps des racisés". Surtout, elle s’est retrouvée au cœur de la polémique en accusant son concurrent le maire de Grenoble de l’avoir violemment bousculée lors d’un attroupement. Des accusations immédiatement contestées par l’intéressé et démenties par la suite, avec la publication des vidéos tournées par les médias sur place. Dans un long mail adressé aux élus écologistes quelques jours plus tard, le secrétaire national d’EELV Julien Bayou est revenu sur l’incident concluant à "l’innocence" d’Eric Piolle et appelant les militants écologistes à la responsabilité car "tout le monde nous regarde".

"Pétrie de radicalité"

A la fin du mois de juillet, la candidate, adepte d'une grille de lecture intersectionnelle, avait déjà fait polémique en déclarant sur le plateau de l’émission hebdomadaire Backseat sur Twitch que l’écologie "ce n'est pas des hommes blancs à vélo dans les villes. Je ne veux pas que ça soit ça." Ajoutant ne pas pouvoir faire "confiance à des personnes politiques, en l’occurrence des hommes, qui n’ont pas traversé d’événements qui les ont déstabilisés dans leur vie pour mener ce qu’on a à mener."

Une série de déclarations qui avait attisé les critiques sur les réseaux sociaux et contribué à focaliser l’attention sur elle. Une stratégie "pétrie de r[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles