La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 669,68
    +659,62 (+1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Edouard Philippe au JDD: "Je ne suis candidat à rien pour 2022"

·2 min de lecture

Quinze mois après son départ de Matignon, Edouard Philippe a lancé samedi son propre parti, baptisé "Horizons", pour "participer à la constitution d'une nouvelle offre politique" et élargir vers la droite le socle de soutiens à Emmanuel Macron.

"Avec Horizons, nous allons définir une stratégie pour la France, c'est une aventure collective", a lancé l'ancien Premier ministre (ex-LR) dans sa ville du Havre, en expliquant que le nom avait été choisi "parce qu'il faut voir loin". "Son positionnement, c'est devant", avec "une logique de partenariat, de rassemblement", et "la ligne est de préférer la sérénité à la fébrilité", a-t-il ajouté.

Et "la deuxième ligne claire est le soutien au président de la République" pour que "les cinq années qui viennent soient des années utiles". Car "très clairement, mon objectif en 2022 est qu'Emmanuel Macron soit réélu", a-t-il lancé, alors, à l'heure même où la macronie essaie de construire une "maison commune". "Si c'est une bannière, nous serons derrière", a-t-il assuré, très applaudi, tout en demandant une égalité de traitement au sein de cette "maison commune" avec LREM et MoDem.

"Je ne suis candidat à rien pour 2022", Il ne se présentera pas aux législatives, voulant rester maire du Havre, "le plus beau des mandats". Lors de cette interview, l'ancien Premier ministre a réaffirmé sa fidelité au président, confiant qu'il veut "aider Macron à élargir sa base" pour contribuer "à sa réélection qui n'est pas acquise" pour l'ancien chef du gouvernement.

Les patrons des trois groupes parlementaires de la majorité à l'Assemblée, Christophe Castaner (LREM), Olivier Becht (Agir) et Patrick Mignola (MoDem) avaient fait le déplacement en Normandie. Participaient aussi au rendez-vous 160 maires, 600 élus locaux (dont les maires de Fontainebleau Frédéric Valletoux, et de Reims Arnaud Robinet) et une soixantaine de parlementaires, dont Marie Lebec, Pierre-Yves Bournazel, Naïma Moutchou ou Marie Guévenoux.

"de l'ordre"

Au cours de son discours de presque deux heures, émaillé de références à Nicolas Sarkozy, Valéry Giscard d'Estaing et Alexandre Dumas, Edouard Philippe a évoqué "quatre transformations extrêmement massives et signifiantes" que devra affronter le pays - démographique, envi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles