La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 368,43
    -169,55 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

EDITO - Marine Le Pen est-elle périmée ?

·2 min de lecture

EDITO - Malgré sa défaite aux régionales, la patronne du RN n'a pas l'intention de changer de stratégie électorale. Pour gagner en 2022, elle doit conquérir une partie de l'électorat de droite, au risque de banaliser son parti et de perdre les siens.

Le Rassemblement national est à sa dévotion, et n’y changeront rien: le RN appartient à Marine Le Pen et le Congrès réuni à Perpignan n’a fait que le confirmer. Ce parti reste et restera à jamais un bien privé et familial. Ce n’est pas une surprise car un parti d’extrême-droite ne répondra jamais aux mêmes règles et usages qu’une organisation démocratique où la contestation du chef - et son éventuel remplacement - font partie du jeu politique et militant. Dans les années 1990, Philippe Séguin et Charles Pasqua ont essayé, en vain, de s’emparer du RPR chiraquien tandis que Laurent Fabius et Lionel Jospin, l’un et l’autre mitterrandistes, se sont étripés pour diriger le PS. Des batailles de pouvoir, mais aussi d’idées. Pas question pour Marine Le Pen et les siens d’accepter une telle remise en cause, y compris après ce qui ressemble à une simili déroute. Remarquons au passage que La France Insoumise et Jean-Luc Mélenchon utilisent des méthodes identiques - refus de toute remise en cause, bunkerisation et protection du « lider maximo ».

Certes la contestation existe au sein du RN, multifacettes d’ailleurs, mais elle se murmure. Jamais plus haut, interdit de l’exprimer à haute et intelligible voix, ce serait étranger à la culture maison, ce serait la certitude d’une expulsion à court ou moyen terme. Le lepénisme interdit la contestation.

Et pourtant…

Banalisation du parti

Quelques uns sont persuadés que Marine Le Pen « n’a pas le niveau » (comprendre intellectuel) et qu’en conséquence, les citoyens ne lui permettront pas plus en 2022 qu’en 2017 d’accéder à l’Élysée.

D’autres, s’engouffrant dans le sillage de Le Pen Jean-Marie, se déclarent convaincus que la stratégie de la « dé-diaboliosation » est erronée en cela qu’elle « banalise » et « notabilise » le parti, qu’elle l’éloigne de son électorat populaire. Il serait donc indispensable que Marine Le Pen en revienne aux trois figures imposées du lepénisme: dénonciation de l’Islam, et non plus de l’islamisme seulement; a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles