La bourse ferme dans 4 h 21 min
  • CAC 40

    7 212,28
    +92,45 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 266,41
    +57,26 (+1,36 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0763
    +0,0045 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 894,10
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    21 090,76
    -603,98 (-2,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    522,78
    -14,12 (-2,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,55
    +0,08 (+0,10 %)
     
  • DAX

    15 612,32
    +200,27 (+1,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 944,97
    +59,80 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2151
    +0,0080 (+0,66 %)
     

Edition : au tour du canadien Québecor de lorgner le géant Editis

AFP - Anne-Sophie THILL

Le groupe canadien de médias et de télécoms Québecor est candidat au rachat d'Editis. Vivendi, maison mère du deuxième éditeur français ne fait aucun commentaire mais l'annonce de la présentation de la liste finale des candidats a été repoussée. Le canadien réalise plus de 3 milliards de chiffre d'affaires par an et sa trésorerie devrait lui permettre de réaliser l'acquisition.

On ne l’attendait pas. Il vient de se déclarer candidat au rachat d’Editis. Quebecor, un groupe canadien de média, possédant des réseaux câblés, un réseau télécom, des imprimeries, des journaux, magazines, radio et télévision, a fait savoir qu’il s’intéressait à Editis. Chez Vivendi, propriétaire de la structure, on se refuse à commenter mais on ne dément pas. En revanche, la présentation officielle à la Commission européenne de la liste finale des candidats a été repoussée, ce qui semble confirmer l’entrée dans la danse du nouveau venu.

Délai repoussé

Le groupe Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, qui a acquis 57% de Lagardère (Hachette), discute avec Bruxelles des remèdes nécessaires pour éviter une position anticoncurrentielle sur le marché de l'édition. Il a décidé de mettre en vente Editis et doit présenter les candidats pour que la Commission valide la cession. Le schéma initial prévoyait de présenter fin janvier un ou deux repreneurs pour l’acquisition des 29,7% que Vincent Bolloré possède et de mettre en bourse le reste du capital. Pour convaincre Bruxelles, Vivendi a envoyé ses premières propositions mi-décembre et la Commission a annoncé dans la foulée repousser de 20 jours ouvrés le délai pour se prononcer, au 23 mai 2023.*

Lire aussiEditis : les prétendants au rachat se bousculent au portillon

Parmi les candidats au rachat, dont les offres sont aujourd'hui examinées par les banques d'affaires en charge du dossier, figurent le groupe français de presse Reworld Media, le leader italien de la presse magazine Mondadori et les hommes d'affaires Xavier Niel (Iliad/Free) et Daniel Kretinsky (Czech Media Invest).

Un chiffre d'affaires de 3,22 milliards d'euros

L’arrivée du groupe canadien est de nature à rebattre les cartes. Vivendi espère obtenir ainsi un meilleur prix de vente. Le nouveau prétendant a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 4,55 milliards de dollars canadiens soit 3,22 milliards d’euros. Le chiffre est attendu en légère baisse en 2022. Le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi