La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 949,03
    +13,42 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

EDF: "nous veillerons au grain" sur la répercussion des baisse de prix affirme Le Maire

·2 min de lecture

"Nous veillerons au grain". Ce vendredi 21 janvier, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, s'est engagé à suivre de près la répercussion de la baisse des tarifs d'électricité d'EDF par les fournisseurs.

"Nous veillerons au grain" quant à la répercussion de par les fournisseurs, annoncée ces derniers jours en pleine flambée des prix de l'énergie, a affirmé vendredi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

"Nous nous assurerons que les fournisseurs répercutent bien l'intégralité de la baisse des prix sur le consommateur final" s'est engagé le ministre, interrogé sur Public Sénat. M. Le Maire a ajouté qu'il veillerait "personnellement à ce que la répercussion de la baisse des prix soit intégrale" pour qu'"au passage les fournisseurs ne s'en mettent pas plein les poches". En pleine flambée des cours de l'énergie, le gouvernement a annoncé mi-janvier qu'il allait à ses concurrents afin de protéger le pouvoir d'achat des Français.

45.000 emplois menacés

EDF va ainsi vendre à un prix réduit jusqu'à 40% de sa production électrique en 2022, au lieu de vendre aux prix forts du marché, et perdre environ 8 milliards sur son excédent brut d'exploitation 2022, selon le groupe. La Commission de régulation de l'énergie (CRE), chargée de surveiller la vente d'électricité à bas prix par EDF à ses concurrents, a affirmé qu'elle dénoncerait toute "rente indue" des fournisseurs.

A trois mois de l'élection présidentielle, la question de l'inflation des prix énergétique est explosive pour le gouvernement. Sans intervention pour obliger EDF à fournir de l'électricité à des prix plus bas, 150 entreprises françaises auraient pu fermer en raison de la flambée des prix de l'électricité, et 45.000 emplois auraient été menacés, a estimé le ministère de l'Industrie jeudi.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles