Marchés français ouverture 4 h 46 min
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    28 553,97
    -546,41 (-1,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 559,86
    -575,87 (-1,98 %)
     
  • BTC-EUR

    46 502,68
    +486,89 (+1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 282,17
    +47,75 (+3,87 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     

EDF : seul un “éclatement” est envisageable pour l’UE, dénonce le PDG

·1 min de lecture

L'Union européenne inquiète EDF et la France. Alors que les négociations sur l'avenir du géant français de l'énergie traînent en longueur, la position de la Commission européenne position "ne nous satisfait pas", souligne le PDG dans un entretien à l'Express. "Les choses n'avancent plus beaucoup depuis la fin de l'automne, c'est vrai, mais les négociations se poursuivent toujours entre l'État et la Commission européenne. L'issue dépendra de l'attitude de cette dernière", déclare Jean-Bernard Lévy, dans le magazine publié mercredi.

Le gouvernement français et la direction d'EDF soutiennent le projet Hercule, qui vise à réorganiser l'entreprise en trois entités pour lui donner plus de moyens: EDF Bleu avec les activités nucléaires et le réseau de transport; EDF Vert avec les activités commerciales, de distribution et les renouvelables; et enfin EDF Azur, avec les concessions hydrauliques. Toutefois, la France insiste sur le fait qu'EDF doit rester un groupe "intégré" avec une direction et une stratégie uniques.

>> A lire aussi - Vers un mariage entre Engie et EDF ?

"La réponse de la Commission ne nous satisfait pas: à ses yeux, seul un éclatement d'EDF en plusieurs entités se faisant concurrence est envisageable. Bruxelles ne raisonne ici qu'à travers ce prisme et celui de la part de marché", souligne M. Lévy. "Or démanteler EDF ne serait efficace ni pour les consommateurs, ni pour notre pays, son emploi et sa souveraineté, ni pour les émissions de CO2", affirme-t-il. "Est-ce que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Transformation digitale : les ambitions d'Inetum pour s'affirmer comme un poids lourd du secteur
La surprenante curiosité de Boeing pour la sécurité des avions Airbus
Le diamant préféré de la reine Elizabeth II au cœur d’une sombre affaire en Tanzanie
Le n°1 russe de la distribution lance le paiement par reconnaissance faciale
Maisons du Monde bascule dans le rouge, plombé par les confinements