La bourse ferme dans 1 h 5 min

EDF s’envole en Bourse, vers une offre de l’Etat aux actionnaires minoritaires ?

·1 min de lecture

EDF est dopé par la spéculation, en Bourse... Le titre de l'électricien bondit de 6,86% à 12 euros, les investisseurs spéculant sur un rachat des minoritaires par l'Etat dans le cadre du vaste projet de réorganisation de l’électricien public. L'Etat, qui détient 83,7% du capital d'EDF, chiffre à environ 10 milliards d'euros le rachat des parts détenues par les actionnaires minoritaires, a révélé Reuters citant deux sources syndicales. Un montant de 10 milliards pour près de 16% d'EDF serait sensiblement plus élevé que la valeur de cette participation selon le capitalisation boursière actuelle du groupe, qui représenterait quelque 6 milliards, souligne Reuters.

Paris négocie actuellement le projet de réorganisation d'EDF avec la Commission européenne. Ce plan, baptisé Hercule, prévoit la création d'une société-mère EDF SA incluant le parc nucléaire, l'ingénierie et les fonctions transversales, qui serait donc intégralement renationalisée. EDF SA détiendrait elle-même un deuxième ensemble incluant la commercialisation, les services, les énergies renouvelables, la distribution (Enedis) et les activités à l'international, dont le capital pourrait être ouvert à hauteur de 30%, ce qui réduirait le coût final du projet pour l'Etat, précise l'agence de presse. EDF SA posséderait aussi 100% d'une troisième entité créée pour l'hydroélectricité, placée sous le contrôle de l'Etat.

>> A lire aussi - Vers un mariage entre Engie et EDF ?

En contrepartie de ce découpage d'EDF, l’électricien obtiendrait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Marc Ladreit de Lacharrière gagne son procès contre le fisc
Casino et Uber Eats s’allient pour un service de livraison à domicile en moins de 30 minutes en France
Et voici le jeu vidéo le plus cher de l’histoire
États-Unis : Jeff Bezos soutient une hause de l'impôt sur les sociétés
“La Grosse Roue” : en quoi consiste le nouveau jeu à gratter de la FDJ