La bourse ferme dans 7 h 57 min
  • CAC 40

    6 475,10
    -14,90 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 709,71
    -5,66 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0215
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    1 805,10
    -7,20 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    22 491,72
    -1 014,60 (-4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,61
    -23,74 (-4,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,62
    -0,88 (-0,97 %)
     
  • DAX

    13 514,66
    -20,31 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 477,50
    -10,65 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 574,59
    -428,85 (-2,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2088
    +0,0012 (+0,10 %)
     

EDF : offre publique d'achat à 12 euros

Son actualité. C'est officiel ! Par un communiqué publié le 19 juillet avant Bourse, le ministère des finances a annoncé son intention de lancer une offre publique d’achat simplifiée sur les titres d’EDF (actions et obligations convertibles) dans l’objectif de retirer la société de la cote. Le projet d'offre, qui sera examiné par l'Autorité des marchés financiers (AMF), prévoit un prix de 12 euros par action, dividende attaché, et de 15,64 euros par obligation convertible (océane). Cette annonce marque le début d'une période de pré-offre préalable au dépôt de l'offre en elle-même auprès de l'AMF d'ici début septembre, selon les services de Bercy. Mais l’État devra d'abord soumettre au vote des parlementaires une loi de finances rectificatives pour 2022 (en cours d’examen devant l’Assemblée nationale) afin d'obtenir les crédits budgétaires nécessaires au financement de l'opération. En effet, cette offre représenterait un montant total en numéraire, pour les actions et les obligations convertibles, d’environ 9,7 milliards d’euros. Notre analyse En Bourse, le communiqué de Bercy a mis fin à la suspension de cotation du titre EDF. Après avoir grimpé de 30% entre le 5 et le 12 juillet, l'action a repris le chemin de la hausse pour se rapprocher du prix de l'offre. Mais la prime proposée par l’État sera-t-elle suffisante pour convaincre une partie des actionnaires minoritaires d'apporter leurs titres ? L'augmentation de capital réservée aux salariés d'EDF aux prix de souscription de 5,72 euros (moins une décote de 30%), qui s'achèvera le 25 juillet par la livraison des titres, adoucira peut-être l’amertume de ceux qui ont souscrit lors de la cotation en 2005, là encore avec une décote avantageuse sur le prix d'introduction de 32 euros. Pour autant, Hervé Chefdeville, secrétaire général de l'association Energie en actions, estime que le compte n'y est pas : Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles