EDF : l'ASN plutôt satisfaite des travaux menés à Fessenheim

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
EDF.PA28,990,48

L'Autorité de Sûreté Nucléaire française a jugées satisfaisantes les actions prises par EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) pour se conformer aux prescriptions imposées pour la poursuite de l'exploitation du réacteur no1 de la centrale de Fessenheim. Après avoir mené une nouvelle inspection le 11 décembre sur le site, le régulateur estime notamment que la construction de l'installation dite "appoint ultime" destinée à fournir un refroidissement supplémentaire de secours, progresse bien. L'ASN juge malgré tout que des efforts importants devront être faits pour que l'ensemble de la documentation nécessaire à l'utilisation de ce système soit en place à la fin de l'année, date butoir fixée pour le programme.

Une seconde prescription d'importance concerne le radier du réacteur, qui devra être renforcé d'ici le 30 juin prochain. Après examen du dossier déposé par EDF, l'ASN a donné son feu vert au chantier le 18 décembre, sous réserve du respect de conditions complémentaires visant à assurer d'une part la radioprotection des personnels effectuant les travaux, et d'autre part l'atteinte des objectifs de sûreté fixés.

Enfin, pour trois des quarante prescriptions de sûreté imposées par l'ASN, EDF a proposé des solutions faisant appel à des moyens différents de ceux initialement envisagés. Après examen de ces propositions, l'ASN a apporté les adaptations correspondantes à la formulation des trois prescriptions considérées. Les échéances de mise en oeuvre et les objectifs de sûreté fixés par l'ASN restent inchangés.

L'ASN a prévu de se prononcer au cours du premier semestre 2013 sur l'aptitude à la poursuite d'exploitation du réacteur no2 de la centrale, dont la troisième visite décennale s'est terminée en mars 2012.