Marchés français ouverture 4 h 58 min
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    23 146,37
    -185,57 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1689
    +0,0011 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 544,70
    -41,90 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    11 514,17
    +13,42 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,65
    +20,97 (+8,64 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     

EDF demande plus de soutien pour ses… barrages

Par Michel Revol
·1 min de lecture
L'ouvrage de Livet, dans la vallée de la Romanche, lors de son édification. C'est là que l'eau de la rivière est déviée vers le tunnel de 10 kilomètres pour aboutir à l'usine hydroélectrique de Gavet.
L'ouvrage de Livet, dans la vallée de la Romanche, lors de son édification. C'est là que l'eau de la rivière est déviée vers le tunnel de 10 kilomètres pour aboutir à l'usine hydroélectrique de Gavet.

C'est un long, très long tunnel creusé dans le flanc du massif de Belledonne, pas très loin de Grenoble. Il suit la Romanche, ce torrent qui déboule dans la vallée du même nom et se jette dans l'Isère. L'ouvrage mesure près de 10 kilomètres, soit l'équivalent du tunnel du Mont-Blanc. Mais il n'y passe ni voiture ni camion. Dans ce tunnel, qui fut lors de son creusement le plus long d'Europe, doivent s'écouler des millions de mètres cubes d'eau déviée de la Romanche. Après sa course, l'eau atteint un puits creusé dans la roche et se déverse, 163 mètres plus bas, dans une turbine qui active une dynamo géante. L'eau se transforme en électron. L'usine de Gavet, inaugurée vendredi 9 octobre, peut produire 560 GWh d'électricité chaque année, soit la consommation de Grenoble et Chambéry réunies.

Ce jour inaugural, il suffisait de compter les huiles pour comprendre l'importance de l'usine hydroélectrique de Gavet. Il y avait là Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, Joël Giraud, secrétaire d'État à la Ruralité, et pas mal de parlementaires. Évidemment, EDF et les sommités locales voulaient célébrer un ouvrage qui remplace cinq barrages vieillissants, dont certains datent de la fin du XIXe siècle. Après dix ans de travaux et 400 millions d'euros investis, le tunnel et les nouveaux ouvrages produiront 40 % d'électricité en plus qu'avant. Mais, derrière l'autocongratulation, EDF avait aussi un message à faire passer ; derrière les sourires, Jean-Bernard Lévy avait quelques [...] Lire la suite