EDF : au plus bas historique !

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
EDF.PA28,800,15
DBK.DE32,050,22
HSBA.L612,20-2,70
^REURUSD1 743,77+20,67

Si l'on excepte une séance stable le 6 novembre, le titre EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) aligne une dixième séance consécutive de repli actuellement à Paris et se retrouve sur un nouveau plancher historique. Après avoir livré des prévisions prudentes pour l'an prochain, l'électricien fait l'objet de dégradations d'analystes en série à l'image de HSBC (London: HSBA.L - actualité) ce jeudi. Le broker est en effet passé à "neutre" sur la valeur en abaissant son cours cible de 21 à 17 euros.

Hier déjà, Exane avait réduit de 22 à 20 euros son cours cible en restant à "surperformance". Deutsche Bank (Xetra: 514000 - actualité) était passé de 16,50 à 15 euros en conservant la valeur et Citi ne visait plus que 16,5 euros, contre 17,5 euros auparavant, en demeurant "neutre".

Dans un contexte économique dégradé, le management a indiqué mardi qu'il travaillait "sur une hypothèse de stabilité de l'EBITDA en 2013 suivie d'un retour à la croissance à partir de 2014 avec un objectif de dividende au moins stable". Or, jusqu'ici, le consensus Thomson Reuters (Berlin: TOC.BE - actualité) visait un Ebitda de 16,6 MdsE en 2013 contre 14,8 MdsE en 2011. EDF doit notamment faire face à une baisse de sa production nucléaire, due à des arrêts prolongés de centrales l'an dernier, mais aussi à une baisse de la consommation en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) .

En queue du CAC40 (Paris: ^FCHI - actualité) , le titre perd près de 2% en ce moment à 14,20 euros. L'action affiche désormais un repli de e près de 25% depuis le début de l'année contre une hausse de 7% pour l'indice phare parisien.

Actualités relatives :