La bourse ferme dans 5 h 29 min
  • CAC 40

    5 677,76
    -76,06 (-1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 276,20
    -52,45 (-1,58 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9547
    -0,0050 (-0,53 %)
     
  • Gold future

    1 624,70
    -11,50 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    19 545,00
    -1 738,83 (-8,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    426,68
    -32,46 (-7,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,25
    -0,25 (-0,32 %)
     
  • DAX

    11 915,26
    -224,42 (-1,85 %)
     
  • FTSE 100

    6 863,70
    -120,89 (-1,73 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0682
    -0,0049 (-0,46 %)
     

EDF : des actionnaires salariés déposent plainte contre la gestion de la société

© MEIGNEUX/SIPA

Ils avaient promis de le faire, c’est désormais officiel. Une association d’actionnaires salariés d’EDF a déposé plainte contre X, dénonçant la gestion du groupe public. L’association « Énergies en actions » s’explique dans un communiqué et indique que son action en justice vise à « dénoncer différents agissements depuis l'entrée en Bourse d'EDF ». Ces derniers auraient « notamment conduit à faire prévaloir l'intérêt général ou des intérêts catégoriels [et dans certains cas politiques] sur l'intérêt social de la société », relaie Challenges.

Lire aussi - Renationalisation d’EDF : le prochain PDG sera nommé de façon anticipée

Cette association avait déjà évoqué son intention de déposer plainte le 18 juillet dernier, à la veille de l’annonce du plan du gouvernement de renationaliser le groupe à 100 %. L’association remettait en cause le rôle de l’État qui a, selon elle, « mis en difficulté l’entreprise au mépris de l’intérêt social de celle-ci et des intérêts de ses actionnaires minoritaires, du fait de décisions inconsidérées ou spoliatrices ».

« Énergies en actions » s’était inscrit en faux contre la vente par EDF d’un quart de sa production d’électricité à ses concurrents afin qu’ils bénéficient des bas coûts de production du parc nucléaire français, expliquait l’AFP.

Un projet de rachat sous-évalué ?

Ce mécanisme de l’Arenh (accès régulé à l’électricité nucléaire historique) avait été mis en place en 2010 pour éviter les poursuites de la Commission européenne. Dans ce cadr...


Lire la suite sur LeJDD