Economie : la France doit accélérer sur la compétitivité, selon Pascal Lamy

Pour le directeur général de l'OMC, pas de doute, la France "a un vrai problème de compétitivité" ! Pascal Lamy, le patron de l'organisation mondiale du commerce salue certes les récentes réformes en la matière (adoption du crédit d'impôt pour la compétitivité), mais il pense qu'il faut aller beaucoup plus loin : "On a commencé à s'y attaquer, donc la direction est la bonne", a-t-il déclaré lors d'un entretien diffusé ce week-end sur 'France Inter'. Mais "je pense qu'il va falloir amplifier cela, c'est une question de rythme, il va falloir l'accélérer", a-t-il poursuivi. Il conseille ainsi au gouvernement de mieux permettre aux entreprises de l'Hexagone de "pénétrer les marchés internationaux", et de les aider davantage à "bien placer leurs billes", notamment dans les secteurs des technologies, de la chimie ou encore de la pharmacie...

Par ailleurs, le directeur général de l'OMC s'est montré plutôt prudent pour l'économie mondiale cette année... 2013 se présente "moyennement bien. Je suis prudemment pessimiste", a-t-il confié. Concernant les échanges internationaux, M. Lamy table sur une augmentation de l'ordre de +4% en volume en 2013. "C'est mieux que 2012, qui aura été très bas, mais encore très en dessous de la tendance moyen-long terme de croissance des échanges mondiaux qui étaient de l'ordre de 5% à 6%", a-t-il souligné. En revanche, il ne croit pas que les Etats cèderont à la "tentation du protectionnisme", qui n'a affecté depuis qu'une très petite part des échanges mondiaux depuis le début de la crise en 2008.