La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 975,07
    -4 182,14 (-8,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Ecole à la maison, vacances avancées… les demandes de garde d'enfants explosent

·2 min de lecture

INFOGRAPHIE – En quelques heures après l'annonce d'Emmanuel Macron mercredi dernier du retour de l'école à la maison et de l'avancement des vacances de printemps, le site Yoopies de solutions de garde d'enfants du groupe Worklife a été pris d'assaut.

"A et jusque minuit, notre site a enregistré +120% de trafic par rapport à un mercredi normal." Une semaine après, Benjamin Suchar, fondateur de Yoopies, la solution de services à domicile pour particuliers du groupe Worklife (1 millions d'utilisateurs actifs pour 3,5 millions d'intervenants en Europe), reste impressionné face à l'explosion enregistrée. , l'avancement des vacances de printemps au 12 avril pour toutes les zones ont pris de court les parents qui se sont rués sur les solutions de ces derniers jours. A l'exception du lundi de Pâques, le site a continué d'enregistrer des hausses de 50% à 80% ces derniers jours.

"Je pense que les parents ont réalisé que garder ses enfants et télétravailler en même temps, c'est mission impossible, ajoute Benjamin Suchar. Il aura fallu le vivre pour s'en rendre compte." Car c'est bien là la grande différence avec le premier confinement. Alors qu'il y a un an, les parents qui télétravaillaient s'étaient retrouvés à devoir concilier comme ils pouvaient leur vie professionnelle avec la mise en place de l'école à la maison, les tabous sont tombés. La garde à domicile à plein temps des enfants de plus de trois ans représente désormais une demande sur deux contre moins de 5% en temps ordinaire, estime le fondateur de Yoopies et Worklife. Et la garde d'enfants en présence des parents a bondi.

Lire aussi

Un changement de manière de travailler à prendre en compte par les entreprises

Cette nécessité de faire garder ses enfants pour a également été intégrée du côté des entreprises. Worklife qui s'adresse aussi aux sociétés qui veulent s'engager dans des solutions d'aide à la parentalité (une centaine d'entreprises sont déjà convaincues pour un million de salariés couverts) a ainsi enregistré jusqu'à 30 demandes par jour contre une à cinq en temps normal. "Les entreprises prennent conscience du . Certaines financent ainsi des heures de garde d'enfants comme Accenture ou AstraZeneca. Mais le bouleversement du mode de travail va au-d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi