Marchés français ouverture 3 h 30 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,93
    +591,38 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2048
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 764,13
    +142,21 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    44 725,46
    -2 121,88 (-4,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 244,34
    -18,62 (-1,47 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Eau, tests Covid-19… comment cet homme est devenu le plus riche de Chine

·2 min de lecture

Encore méconnu en France, Zhong Shanshan est très célèbre en Chine, où il est rapidement devenu l'homme le plus riche, grâce à l'eau minérale... et aux tests Covid-19. Ses bouteilles à capsule rouge sont omniprésentes en Chine, où peu de gens se risquent à avaler l'eau du robinet sans la faire bouillir. A la tête de la marque Nongfu Spring, le grand patron qui fête cette année ses 67 ans détient plus d'un quart du marché national de l'eau en bouteille. L'homme pèse désormais 85 milliards de dollars (71 milliards d'euros), selon le classement Hurun des plus grandes fortunes chinoises, publié la semaine dernière. Le voilà devenu à la fois l'homme le plus riche de Chine et d'Asie, avec la septième place mondiale du classement.

Coup sur coup, Zhong Shanshan (prononcer Djongue Chêne-chêne) a placé l'an dernier à la Bourse de Hong Kong son eau minérale, et à Shanghai son laboratoire Wantai Biological Pharmacy Enterprise, qui a judicieusement investi dans un créneau porteur : les tests de dépistage du Covid-19. Fort de ces opérations financières, son ascension est l'une des accumulations de richesse les plus rapides de l'histoire, selon l'agence financière Bloomberg. Pas mal pour quelqu'un qui, comme des millions de ses compatriotes, a quitté l'école à l'âge de 12 ans, pendant le chaos de la "Révolution culturelle" maoïste.

>> A lire aussi - La Chine peut-elle dépasser les Etats-Unis ?

Zhong Shanshan a dû travailler, comme maçon, menuisier et... reporter, d'après les médias chinois. En 1996, il fonde Nongfu Spring, dont il détient toujours 84%, selon le cabinet Mintel. La marque s'est diversifiée dans les boissons sucrées, notamment les thés en bouteille. Les médias chinois l'ont surnommé "le loup solitaire" pour ses rares apparitions publiques et son allergie aux interviews -- ce qui ne manque pas de sel pour un ancien journaliste.

M. Zhong est l'anti-Jack Ma, l'excentrique fondateur du groupe de commerce en ligne Alibaba, qui a longtemps détenu la couronne d'homme le plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bouygues vend des millions d’actions Alstom et touche le jackpot
Premières pénuries sur la chaîne d'approvisionnement pour la production de vaccins
Cette adolescente se voit offrir plus d’un million de dollars en bourses d’études aux États-Unis
Boeing a enregistré plus de commandes d'avions que d'annulations en février
Hydrogène vert : la recherche française "dans le peloton de tête", selon le CNRS