Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,95
    +55,35 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,74
    +17,38 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    39 192,81
    +123,70 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 046,20
    +15,50 (+0,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 090,48
    -533,44 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,21
    -1,40 (-1,78 %)
     
  • DAX

    17 418,38
    +47,93 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 709,38
    +24,89 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    16 010,02
    -31,60 (-0,20 %)
     
  • S&P 500

    5 091,57
    +4,54 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2677
    +0,0019 (+0,15 %)
     

Eau : dans le Sud, la consommation démesurée de propriétaires fortunés fait polémique

Kisane Slaney / Pixabay

En pleine sécheresse, la consommation d'eau dans les communes est scrutée de très près. Alors que les Pyrénées-Orientales ont pris des mesures drastiques, d'autres préfectures pourraient prochainement suivre. Et le comportement de certains particuliers pourrait les y encourager. La commune de Châteauneuf-Grasse, dans les Alpes-Maritimes, fait particulièrement parler d'elle ces derniers jours. En cause : une consommation d'eau excessive de la part de certains riches administrés, rapporte Le Figaro Nice, ce jeudi 11 mai.

Une information confirmée par le maire de la commune en personne. "Alors que la moyenne nationale pour un foyer est de 120 m3 d'eau par an, ceux-là peuvent utiliser jusqu'à 2.000 m3 en sept jours !" avance Emmanuel Delmotte. Ces propriétaires, peu concernés par le phénomène de sécheresse préoccupant que traverse l'Hexagone, seraient de riches Scandinaves et étrangers, parmi lesquels figure l'ancien président du conseil italien, Silvio Berlusconi.

Ces propriétaires posséderaient des propriétés de plus de 10 hectares avec piscine et héliport pour la plupart. Malheureusement, l'édile est bien conscient que les amendes qui pèsent sur ces ressortissants étrangers en cas de non-respect d'un arrêté de restriction d'eau, sont très loin d'être dissuasives. "Vous pensez bien que quelqu'un qui peut se permettre de faire le plein de son hélicoptère ne va pas être incommodé de payer 1.500 euros d'amende voire le double en cas de récidive", déplore Emmanuel Delmotte auprès du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'inflation en France dopée par les prix de l'essence et des services
Le FMI troque 1,8 milliard de dollars en échange de la lutte contre le terrorisme et l'adaptation au changement climatique avec le Sénégal
L'Allemagne achète pour 8,5 milliards de dollars d'hélicoptères militaires aux États-Unis
Les prix des industriels dans le collimateur du gouvernement, les tarifs du carburant ne baisseront pas tout de suite… Le flash éco du jour
Que contient le plan d’Emmanuel Macron pour réindustrialiser la France ?