EADS: 'pas de conséquences à tirer maintenant' (Boeing 787).

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
EAD.PA0,00
BA127,92+1,88

(CercleFinance.com) - Fabrice Brégier, patron d'Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) , a indiqué lors d'une conférence de presse organisée pour présenter les livraisons de 2012, qu'il est encore trop tôt pour tirer des conséquences de la décision de l'autorité américaine de l'aviation civile, la Federal Aviation Administration (FAA), d'émettre une consigne de navigabilité d'urgence en raison des risques d'incendie liés aux batteries des appareils Boeing (NYSE: BA - actualité) 787.

La FAA demande en effet aux compagnies aériennes américaines de 'cesser temporairement d'utiliser l'appareil'.

Fabrice Brégier estime qu''il est trop tôt pour se prononcer', ne connaissant pas les détails de l'affaire.

'Boeing et Airbus accordent tous deux la priorité à la sécurité des passagers', a-t-il souligné, précisant que le transport aérien est l'un des plus sûrs.

'Nous verrons en temps voulu la bonne décision à prendre concernant l'A350 (qui utilise la technologie de système électrique incriminée pour le 787)', a-t-il enfin indiqué.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.