La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 850,39
    +213,08 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

DWS accusé de greenwashing: coup de semonce pour tous les gestionnaires d'actifs

·2 min de lecture

L'Allemand DWS, deuxième gestionnaire d’actifs côté européen derrière le Français Amundi, est sous le coup d’enquêtes aux Etats-Unis et en Allemagne, accusé d'avoir surestimé le poids de ses encours "durables". Un coup de semonce à tous les acteurs financiers qui pourraient être tentés par le greenwashing.

L’Allemand DWS, deuxième plus gros européen derrière le Français Amundi, est accusé de greenwashing, sous le coup d’enquêtes aux Etats-Unis et en Allemagne. La sanction infligée par les investisseurs jeudi à DWS, qui perdait 14% en Bourse et poursuivait sa baisse ce vendredi, marque un véritable coup de semonce à tous les gestionnaires contre le greenwashing.

Un sérieux avertissement contre les tentations de greenwashing. Selon le et plusieurs autres sources de presse américaines, une enquête a été ouverte par la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain et plusieurs procureurs fédéraux, à l’encontre de DWS, accusé d’avoir menti sur l’ampleur de ses investissements verts. L’alerte avait été donnée par Desiree Fixler, ancienne responsable développement durable du gestionnaire d’actifs. Selon Bloomberg, le régulateur allemand des marchés financiers BaFin a lui aussi ouvert une enquête.

Sanction des investisseurs

Dans son rapport annuel, fin 2020, DWS revendiquait 459 milliards d’euros d’actifs ESG (avec des critères environnementaux, sociaux ou de gouvernance), soit environ la moitié de son portefeuille total. Mais, fin juin 2021, seuls 70 milliards d’euros d’actifs sous gestion de DWS étaient qualifiés d’ESG en vertu de la Sustainable Finance Disclosure Regulation, mise en place en mars 2021 par l'Union européenne.

Dans un communiqué, DWS a nié toute allégation de greenwashing: "DWS maintient les informations contenues dans son rapport annuel. Nous rejetons fermement les allégations faites par une ancienne employée", affirmant indiquer clairement dans son rapport la différence entre "actifs sous gestion intégrés ESG" et les "actifs sous gestion ESG". DWS précise en outre ne pas faire de "commentaires sur les questions relatives à des litiges ou à des sujets réglementaires."

Reste que cet avertissement pourrait donner des sueurs froides aux acteurs financiers tentés par le greenwashing, alors que l'Europe tente d’imposer la réglement[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles