La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 806,77
    +208,85 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    11 069,57
    +111,01 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0556
    +0,0042 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • BTC-EUR

    16 037,63
    -4,79 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,47
    +3,79 (+0,96 %)
     
  • S&P 500

    3 961,95
    +28,03 (+0,71 %)
     

Dust Mobile, l’opérateur français qui blinde les communications mobiles

Dust Mobile

Cette pépite cyber française, qui développe ses propres cartes SIM ultra-sécurisées, a déjà séduit les armées et des comités exécutifs du CAC40. Elle lève 12 millions d’euros auprès du Fonds innovation défense, Tikehau Ace Capital et Omnes Capital.

C’est un des opérateurs préférés des comex du CAC40, des banques, des armées, et plus largement de toutes les entreprises et structures pour qui la protection des données est essentielle. Quasi-inconnu du grand public, le français Dust Mobile est en train de changer de dimension. La start-up française a annoncé, jeudi 17 novembre, une levée de fonds de 12 millions d’euros, auprès du Fonds Innovation Défense du ministère des armées, de Tikehau Ace Capital et du fonds Omnes Capital. "Cette levée va nous permettre de doubler nos effectifs, à 60 salariés en 2023, et d’ouvrir des filiales au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne", explique Jean-Michel Henrard, fondateur de la start-up, ancien de Thales, Airbus Defence&Space, Alstom et Fujitsu.

Pour contrer les grandes menaces sur les communications mobiles (interception d’appels, géolocalisation des utilisateurs, déni de service…), Dust Mobile s’est lancé en 2017 avec un positionnement original: loin de se limiter à une application de sécurité, le groupe français est un véritable opérateur télécoms mobile, agréé en France et en Belgique, qui sécurise tout ce qui est transmis ou reçu par le smartphone.

Carte SIM "durcie"

Comment ? D’abord grâce une carte SIM développée en collaboration avec Thales, après 3 ans de R&D. Cette carte, fabriquée en France, est "durcie" pour résister aux attaques cyber, avec une couche logicielle développée par Dust. Elle peut être intégrée à n’importe quel smartphone du marché, mais aussi sur des objets connectés comme des routeurs, des clés 4G. Pilotable à distance, elle détecte les menaces et peut y apporter, en temps réel, des contremesures. Le transport des données est, lui aussi, sécurisé: elles sont acheminées par le réseau de 684 opérateurs mobiles partenaires (810 d’ici à début 2023) vers une plateforme souveraine, en France, qui analyse leurs vulnérabilités. Le cœur de réseau, sorte de tout de contrôle du réseau mobile, est basé en France.

Dust Mobile, qui ne publie pas son chiffre[...]

Lire la suite sur challenges.fr